Vincent Chaudel : “Les Girondins de Bordeaux avaient le 6e ménage de Ligue 1” – Girondins

Vincent Chaudel, expert en communication et business du sport, est intervenu sur les fonds d’investissement dans le football dans l’émission 100% Girondins sur France Bleu Gironde.

« Un fonds commun de placement vise à gagner de l’argent assez rapidement »

Vincent Chaudel en 100% Girondins : « Tout d’abord, on peut se poser la question de l’intérêt des fonds d’investissement pour le football en général. Un fonds d’investissement a pour objectif de gagner de l’argent et, dans un laps de temps relativement court, de s’intéresser à des domaines d’activité rentables ou intéressés. dans des secteurs d’activité qui connaissent des difficultés, mais qui ont un réel potentiel de revente.

En plus c’est le cas du foot car à cause du COVID et de tous les championnats on a arrêté de jouer avec le public donc on a eu des difficultés économiques car on avait moins de revenus. Cependant, nous avions toujours les mêmes dépenses que les salaires des joueurs.

On se retrouve donc avec des clubs, que ce soit en Italie, en Angleterre ou ailleurs, qui ont des difficultés budgétaires et donc ont besoin d’actionnaires, de références qui ont les reins solides. Après il y a une réelle opportunité d’acheter moins cher pour les fonds, avec une espérance de revente assez intéressante car tôt ou tard et probablement très bientôt on retrouvera une économie, je dirais normale, c’est-à-dire avec du public dans les tribunes. »

“L’idée de Gérard Lopez était de mettre ce club en Coupe d’Europe pour améliorer son effectif.”

“Le thème des Girondins de Bordeaux, c’est l’opportunité de jouer contre un club qui a jusqu’ici défini le football français notamment dans les années 80 et 90 et qui dispose d’un tout nouveau stade.

Alors ce club qui a un nom, Bordeaux, qui est connu dans le monde entier, a de vrais atouts et l’idée, je pense à Gérard Lopez, c’était de mettre ce club en coupe d’Europe pour étoffer son effectif et ses joueurs à vendre . Donc avec son économie et son modèle économique.”

« Les Girondins de Bordeaux avaient le 6e ménage de Ligue 1 »

«Le problème est que King Street a la surface financière pour subir des pressions afin de rembourser des dettes que d’autres joueurs pourraient ne pas être en mesure de payer. Ainsi, le thème de King Street dira que je peux sortir rapidement avant qu’on me demande de remettre ma main dans ma poche et / ou quoi que le club recommence et dans ce cas, ça va.

Aujourd’hui, que ce soit à Bordeaux ou ailleurs, dans l’économie du football, beaucoup d’argent circule autour du football, c’est une réalité. Cependant, vous n’êtes pas à l’abri de manquer une étape. Je rappelle que les Girondins de Bordeaux avaient le 6e budget de Ligue 1 et bien sûr on arrive avec le 6e budget de Ligue 1. On peut se dire qu’on fait une mauvaise année et on peut finir 10e ou 12e, mais on ne le fait pas. Je ne me vois pas finir 20e et c’est ça le problème.”

Leave a Comment