Une première saison en Ligue 1 en demi-teinte pour Agenais Allevinah

l’essentiel
Le Clermont Foot de l’Agenais Jim Allevinah a été maintenu en Ligue 1. Malgré des qualités indéniables, l’ailier a vécu une première saison difficile.

Samedi 14 mai vers 23h, des scènes d’encouragement se succèdent dans les rangs du Clermont Foot. Malgré la défaite sur le terrain du FC Lorient, les Auvergnats ont confirmé leur place en Ligue 1. Au milieu de terrain, Jim Allevinah, l’ailier passé par le Sporting Union Agenais, l’Entente Boé-Bon Encontre et le Racing Club de Marmande, gauche elle explose de joie.

Un début éclair

Le CF 63 a rapidement marqué des points en août 2021, grâce notamment à son attaquant de précaution Mohamed Bayo. Les Cerlmontois ont pris huit points sur leurs quatre premiers matchs. Une cruauté de très haut niveau qui leur a permis de réaliser de belles performances comme ce match nul (3-3) réalisé à la pince sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais. Même si l’objectif du club était de rester en vie, les Auvergnats ont d’abord fait bonne figure dans la première partie du classement et se sont littéralement dit : “Les points qu’ils ont marqués ne sont plus disponibles”.

Ce premier mois dans l’élite a été important car la situation a commencé à changer en septembre. Le natif d’Agen a été victime de plusieurs problèmes physiques qui l’ont tenu éloigné des terrains pendant de nombreuses semaines au cours de la saison. Une première en septembre, puis une autre en décembre.

Mais à chaque fois qu’il devait annoncer une blessure à ses abonnés sur les réseaux sociaux, l’ailier gabonais de 27 ans utilisait sa force mentale pour continuer. Et il avait raison, car en 2022 il a brillé par moments, malgré un temps de jeu assez restreint. « Courage, répéta-t-il.

Sa tête a fait la différence un soir de février où, malgré ses 1,72 m, il a sauté au-dessus de tout le monde pour donner un avantage de deux buts aux Clermontois sur la pelouse du Stade Vélodrome. Sa vivacité lui a permis de faire quelques flashs en entrant sur le champ de bataille.

En 2022, il n’a été titularisé que quatre fois sur les seize matches où il était à la disposition de son entraîneur Pascal Gastien. Un temps de jeu limité dans une formation dans laquelle il avait pourtant réussi dans un premier temps à s’accommoder en fanfare. Dans le même temps, le CF 63 chute au classement après avoir perdu cinq de suite en mars. Heureusement, Jim Allevinah et ses coéquipiers ont su trouver les ressources pour marquer de précieux points en termes de maintenance.

Malgré cette saison en dents de scie, comme à son habitude, les Agenais ne lâcheront pas cet été pour revenir en août avec de nouvelles cibles dans l’élite. Car malgré ses statistiques médiocres (un but, deux passes décisives), il a montré qu’il avait les qualités pour gagner.

Leave a Comment