Un mercato à zéro euro idéal ?

Un peu moins d’un mois après la fin de la saison 2021/2022 et une semaine avant l’ouverture du marché des transferts, l’Amiens SC doit remanier une grande partie de son effectif pour compenser les départs de joueurs en fin de contrat. Et le Picard Club tirerait-il parmi les joueurs libres ? Sélection d’articles disponibles et intéressants.

Un deuxième gardien ou un gardien potentiel ?

Au poste de garde si Régis Gurtner s’interrogeant sur son avenir, le départ de Yohann Thuram est acté. Le marché des joueurs libres ne manque pas de candidats pour un poste au sein de l’Amiens SC (comme titulaire ou pour le poste de second gardien).

QUENTIN BRAAT, NIORT (26 matchs, 10 clean sheets, 27 buts encaissés)

En tant que jeune gardien de 24 ans, il pourrait parfaitement remplacer Régis Gurtner si ce dernier décidait d’abandonner le navire. Auteur d’une belle saison avec les chamois, il a remarquablement encaissé 10 fois. Le joueur formé au FC Nantes tentera certainement de confirmer les bons arrangements de ces dernières années.

Autres : Zacharie Boucher (Bastia), Baptiste Valette (Nancy), Stefan Bajic (Pau).

Garder la défense à 5 ?

En attendant la décision de Mattheo Xantippe et avec les nombreux observateurs qui suivent Owen Gene, les ailes pourraient être dévoilées cet été. Quant à l’axe défense, il est d’ores et déjà clair qu’au moins un titulaire sera muté. Voici donc les joueurs sur lesquels Amiens miserait absolument.

GAETAN PAQUIEZ, NIMES (30 jeux, 1 modèle)

Remplacé en début de saison, il a progressivement repris le onze de départ chez les Crocos à partir de la mi-octobre avec des performances intéressantes. C’est aussi un joueur de vestiaire sur lequel s’appuyer (capitaine à trois reprises).

Autres : Carlens Arcus (Auxerre).

SALIOU CISS, NANCY (24 matchs, 1 but, 1 passe décisive)

Les nouveaux champions d’Afrique avec le Sénégal ont été mentionnés à Amiens SC dans le passé. L’ex du VAFC semble avoir un profil d’expérience qui permettrait d’avoir plus de sang-froid dans les rencontres difficiles. Son club étant rétrogradé, il sera sans doute à la recherche d’un nouveau challenge.

Autres : Aly Abeid (VAFC).

Briançon Nîmes
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

ANTOINE BRIANCON, NÎMES (4 matchs, 1 but)

Après un an et demi de bagarre, Anthony a récemment retrouvé le terrain (et par la même occasion le chemin des filets). Homme de devoir, capitaine du Nîmes Olympique, il ne sera pas facile de l’expulser, mais il pourrait se laisser séduire par un nouveau projet pour laisser derrière lui les mauvais souvenirs des dernières saisons.

PABLO MARTINEZ, Nîmes (30 matchs)

Lui aussi, après une expérience enrichissante à Strasbourg puis à Nîmes, a pu mettre toute son expérience au service de l’encadrement des jeunes défenseurs amiénois. Joueur habile dans l’esprit et l’attente, il a des qualités très utiles en Ligue 2 BKT.

Autres : Prince Oniangue (Caen), Bruno Ecuele Manga (Dijon).

Un milieu de terrain à reconstruire.

Alors que de nombreuses sorties sont à prévoir dans ce domaine du jeu, la place pourrait être laissée aux jeunes joueurs. Cependant, pour les accompagner, il semble impératif d’impliquer des joueurs plus expérimentés.

VICTOR LOBRY, PAU (37 matchs, 5 buts, 3 passes décisives)

L’Axonais vient de terminer deux saisons réussies en Ligue 2 à Pau. En fin de contrat, il aimerait découvrir la Ligue 1, même s’il a déjà déclaré “qu’il n’envisage pas de siéger sur le banc de son prochain club”. Comme pour Jessy Benet, le pas dans l’élite pourrait encore être un peu trop haut pour lui. En attendant, son profil de relayeur offensif en Picardie pourrait s’avérer précieux.

Autre : El Hadji Ba (Guingamp).

ANTOINE BELMONTE, GRENOBLE (17 matchs, 1 but).

Tenant du titre en fin de saison sous Philippe Hinschberger durant laquelle le club était très proche de la promotion, Anthony a poursuivi son ascension en début de saison. Petit à petit, il a perdu la confiance de son entraîneur et avec elle sa position de titulaire. Un joueur que l’entraîneur d’Amiens connaît bien.

Autres : Warren Bondo (Nancy)

Ferhat Nîmes
Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport

ZINEDINE FERHAT, NÎMES (14 matchs)

C’est LE profil capable de transformer une réunion. Pourtant, il a très peu joué cette saison, surtout depuis son vrai-faux départ lors du mercato d’hiver. C’est toujours intéressant pour de nombreux clubs UberEats de Ligue 1 (Saint-Etienne, Montpellier), mais qui n’essaie pas gagne.

Autres : Harrison Manzala (Bastia), Yeni N’Gbakoto (Nancy).

YOANN COURT, CAEN (18 matchs, 2 buts, 6 passes décisives)

Malgré un nombre de matchs assez restreint (une saison entachée de blessures), Yoann a tout de même fourni 6 passes décisives, notamment en seconde partie de saison, coïncidant avec la forme retrouvée de Caen.

Autre : Mounir Chouiar, Dijon.

Commerce à l’offensive?

On le sait, Amiens a déjà exercé l’option d’achat d’Aliou Badji. Cependant, comme le club en a l’habitude, on ne serait pas en reste contre une vente (avec une plus-value). Et si Tolu reste, il a besoin de joueurs pour l’entourer ou le remplacer.

IBRAHIM SISSOKO, NIORT (24 matchs, 10 buts, 1 passe décisive)

Avec un profil de finisseur qui rappelle Aliou Badji, Ibrahim est aussi supérieur en profondeur de jeu. Il pourrait donc parfaitement remplacer Amiens en cas de départ. De plus, avec sa mobilité, il serait le pendant idéal de Tolu.

IDRISS SAADI, BASTIA (22 matchs, 4 buts, 2 passes décisives)

Joueur moins décisif, il serait tout de même utile en équipe, mais ceux qui peuvent gagner et porter un peu plus le ballon pourraient aussi apporter leur expérience dans une attaque amiénoise qui fait parfois cruellement défaut (et donc un peu plus de « vice »). ).

Autres : Nazon de Ducken (QRM)

S’il semble évident que l’Amiens SC ne recrutera pas 11 joueurs, il est important pour ce mercato (et assez rapidement) de trouver des joueurs qui ont l’expérience des matchs de Ligue 2. Et de faire un investissement minimum pour une performance clé sur le terrain pour effectuer des transactions, ces joueurs ont tous de bonnes affaires. Il est maintenant temps d’être patient et de faire confiance aux dirigeants de la ligue pour constituer une équipe capable de conserver une place au sommet de la ligue aussi longtemps que possible. En tout cas, le premier mouvement concernait un joueur en fin de contrat, Antoine Leautey. Que donne la tendance du mercato 2022/2023 ?

Kévin KONRAD (avec la rédaction)

Leave a Comment