Un Girondin remporte la Coupe d’Afrique des Nations !

C’est la première fois de son histoire que le Sénégal remporte la CAN ! Arrivés à Dakar, il a fallu le bus de sélection à 7h30 pour parcourir 15 kilomètres. Avant de partir pour les éliminatoires de la CAN2023 avec la sélection sénégalaise, Noureddine Bouachera s’est exprimé sur les Girondins de Bordeaux.

Des dirigeants arrivés trop tard

La saison 2021/2022 ne pouvait se terminer autrement pour le spécialiste de l’analyse vidéo et du recrutement. Et cela tient certainement plus au timing qu’à une série d’échecs individuels

Tu sais quand tu as un club racheté le 24 juillet avec un coach qui rentre très tard, une embauche qui rentre très tard, des staffs qui ne savent pas à quelle sauce ils vont manger, une institution qui n’institutionnalise pas et qui a tout à construire, des joueurs qui doivent partir, des joueurs qui doivent rester très prêts et une équipe qu’il faut construire très vite, il y a des grains de sable, des grains de sel et tu mets tous les ingrédients dans la boîte – Noureddine Bouachera

Trouver le bon équilibre entre jeunes et expérimentés

Arrivé en Gironde en 1993, Noureddine Bouachera rencontre Jean-Marc Furlan à Libourne, avec qui il a travaillé de longues années, tant en première qu’en deuxième division, notamment à Troyes et Strasbourg. Pour la Ligue 2, l’idée de s’appuyer sur l’expérience d’un Paul Baysse et la jeunesse d’un Sékou Mara revient à Noureddine Bouachera

Je pense que chaque club a besoin d’une identité et c’est pourquoi il est important que je pense que les Girondins retrouvent leur identité, avec des joueurs qui s’identifient réellement au maillot des Girondins et qui sont eux-mêmes porteurs de cette équipe. Il faut des joueurs expérimentés, des joueurs avec 200-250 matchs entre la Ligue 1 et la L2, des jeunes joueurs à fort potentiel et pour créer ce mix très important. Mais encore une fois, il faut qu’il y ait une institution à la tête du club et il ne peut pas y avoir de clivage entre le président, le directeur sportif, l’entraîneur et les joueurs doivent sentir qu’il y a un projet derrière – Noureddine Bouachera

Jean-Marc Furlan n’a jamais eu les joueurs pour réussir en L1

A Troyes, Noureddine Bouachera a été promu trois fois en Ligue 1 (2005, 2012 et 2015) aux côtés de Jean-Marc Furlan, qui est l’un des noms qui entraînera Bordeaux la saison prochaine, avec Didier Tholot et Laurent Battles. L’idée que JM Furlan pourrait choisir la Ligue 2 plutôt que la Ligue 1 est une erreur d’analyse, selon Noureddine Bouachera

Il a un savoir-faire reconnu. Jean-Marc a une idéologie du jeu, du jeu offensif, facile à mettre en place en Ligue 2 avec des joueurs expérimentés. Quand on a besoin de joueurs en Ligue 1 pour construire un jeu offensif, un jeu ouvert, il faut des joueurs qui peuvent porter et je pense qu’il n’a certainement jamais eu ses doigts en Ligue 1 et des joueurs avec assez de talent pour te porter ces idées là parce qu’il a vraiment rien à envier aux autres collègues – Noureddine Bouachera

Si Jean-Marc Furlan est venu aux Girondins de Bordeaux, ce n’est pas parce qu’il n’avait pas la capacité de s’entraîner en Ligue 1, mais par amour du club et par conviction pour un projet. Noureddine Bouachera rejoindra son équipe sénégalaise pour les éliminatoires de la CAN2023 contre le Bénin et le Rwanda dans quelques jours

Leave a Comment