Un dirigeant de la Ligue d’Occitanie sanctionné

La commission de la Ligue d’Occitanie a suspendu le trésorier adjoint de l’organisme régional pour une durée de huit mois, dont deux avec sursis.

Comme le rapportent nos confrères amateur de footballla commission de discipline de la Ligue d’Occitanie, suspendue il y a quelques semaines Philippe Lauraire, trésorier adjoint de l’instance régionale et directeur d’Avenir Foot Lozère.

Une sanction justifiée par un signalement de l’arbitre de la rencontre de Régional 1 du 26 février entre l’Avenir Foot Lozère et l’AS Rousson (1-1).

Rapport accusant le responsable du jury d’avoir interrogé l’arbitre après le match, avec indication “qu’il a été exclu de la ligue”, sur un incident au match aller avec un joueur de Mende. Selon l’arbitre, dans des propos confirmés par l’un des arbitres assistants, le dirigeant lozérien a également donné son accord “baisser la tête”, et lui aurait demandé “les deux mains “autour de la tête “et son front presque collé” à son.

Des allégations totalement démenties par le directeur d’école concerné, qui a démenti lors de son audition devant la commission de discipline, “tous les faits”tout en déclarant qu’il n’en avait pas “n’a jamais été menaçant et intimidant” et l’arbitre a fait “a fait des commentaires inappropriés” sur son poste.

Une ligne de défense qui n’a pas convaincu

Une ligne de défense qui n’a pas semblé convaincue par la commission de l’agence étatique, qui a fini par s’y tenir “M. Lauraire a fait part de sa qualité de membre du comité directeur au délégué de séance afin d’avoir accès au vestiaire des arbitres […] s’est présenté comme arbitre central élu […] Je voulais parler à l’arbitre seul à seul dans le couloir et non dans le vestiaire des arbitres.”.

Des faits finalement jugés par la commission de l’instance régionale comme équivalant à une “comportement menaçant/intimidant”entraînant une peine ferme de huit mois, dont deux avec sursis.

“Je ne commente pas normalement les décisions des commissions de discipline, réagit Arnaud Dalla Pria, président de la Ligue Occitanie. Dans cette situation on peut noter son indépendance. La peine est purgée de la même manière que tout autre titulaire de permis. De plus, nous devons tous travailler ensemble pour que la saison se termine de la meilleure façon possible et continuer à travailler ensemble pour lutter contre toutes les formes d’impolitesse, notamment en dehors du terrain.

Leave a Comment