Un dialogue entre sourds et supporters

Alors que la saison 2021-2022 s’achève ce samedi, la Ligue 1 aura fait face cette année à de nombreuses sanctions contre ses supporters. Les supporters qui se plaignent d’être persécutés sont considérés comme injustes.

Dessin : "Ligue 1 : Un dialogue entre sourds et supporters "

© Site officiel de l’AS Saint-Étienne

Deux ans après qu’une épidémie ait gâché la fête, les supporters ont pu revenir à la normale dans les stades de Ligue 1 cette saison. Eh bien pas vraiment, à partir de cette saison, les stands fermés et les interdictions de mouvement des fans ont explosé cette saison. L’exercice 2021-2022 ressemblait en chiffres 11 huis clos, 35 fermetures de tribunes (21 délais de grâce), 24 fermetures de parkings visiteurs (5 délais de grâce) et enfin pas moins de 129 arrêtés préfectoraux restreignant ou interdisant les déplacements !

La première partie de saison a été marquée par de graves incidents dans les tribunes. A Nice-Marseille et Lyon-Marseille, les matches ont été suspendus après que des projectiles ont touché Dimitri Payet. Le derby Lens-Lille et le derby Angers-Marseille avaient été le théâtre de tentatives d’affrontements entre supporters. L’usage des fumigènes et autres engins pyrotechniques est aussi un fléau pour la ligue, dont la commission de discipline sanctionne semaine après semaine.

violations intentionnelles

Depuis ces incidents, la ligue et la DNLH (Unité nationale anti-hooliganisme) sont terrorisées et durcissent les interdictions de voyager et les réunions à huis clos. Malgré de nombreux communiqués de presse de l’Association nationale des supporters, mais aussi de divers groupes ultra réclamant plus de liberté, les autorités n’ont pas eu leur mot à dire.

Pour remédier à la situation, certains supporters se serrent les coudes et défient les interdictions. C’est notamment le cas Le Lensois n’avait pas été autorisé à se rendre à Paris en avril dernier mais était présent en tribunes et a été invité au corner d’Auteuil par ses confrères parisiens. Pour l’ACE de Lorient, 100 supporters stéphanois, interdits de déplacement jusqu’à la fin de la saison, ont pu assister au match grâce aux supporters de Lorientqui leur a acheté des billets.

Des déclarations de solidarité qui ont rencontré un grand pied de nez aux autorités, qui ont interdit ces déplacements par crainte de violences entre supporters.

Leave a Comment