Un arbitre agressé à Messeix lors d’un match amateur dans le Puy-de-Dôme

Quand la violence s’empare des petits clubs de foot du Puy-de-Dôme. Après le fiasco de la Ligue des champions à Paris samedi soir. Cette fois, au lendemain du chaos à Saint-Etienne en barrages de Ligue 1 et de Ligue 2, un autre incident a terni la réputation d’un club puydômois : l’agression d’un arbitre de district lors de la demi-finale de la Coupe Consolation à Messeix le jeudi 26. mai. Les Messeiroux recevaient Cébazat, mais la rencontre a dû être stoppée après une heure de jeu.

Tout a commencé par un but âprement disputé en seconde période, puis le gardien de Cebazat, 28 ans, s’est mis en colère contre l’arbitre et l’a insulté massivement. Ce dernier lui assène le deuxième carton jaune. Furieux, le videur le frappe sur la tempe.

L’arbitre tombe au sol. “Je n’ai pas eu le temps de tout voir car j’étais abasourdie, mais il voulait quand même en découdre !“, se souvient Jérôme. “C’est une demi-finale, c’est pas un gros niveau, ça aurait dû être de la chance», regrette l’arbitre. Il avoue qu’en quinze ans il n’a jamais été confronté à une telle situation. D’autant qu’il y avait beaucoup d’enfants sur les lieux du crime. Ce qui l’a convaincu de porter plainte à la gendarmerie.

Augmentation de la violence dans le Puy-de-Dômes

A notre époque il n’y avait pas tant d’insultes sur le terrain», se souvient Arnaud, joueur au Club Messeix. Le gardien amateur de 38 ans a le sentiment que la violence a augmenté dans le football. Et les chiffres le confirment. Depuis le début de la saison. Dans le Puy-de-Dôme, il y a eu 6 927 matchs dont 1,1 % d’incidents. C’est quinze incidents supplémentaires par rapport à la saison dernière.

Les grands clubs renvoient une mauvaise image.

Selon Philippe Amaduble, président de la circonscription du Puy De Dôme, les incidents lors de la finale de la Ligue des champions à Paris ou les violences à Saint-Etienne le lendemain contribuent à ternir l’image du football. Je crois que les images qu’on voit régulièrement à la télé reflètent un peu ce qui se passe dans le département aujourd’hui. résume Philippe Amaduble.

La Football Association se réunira prochainement pour sanctionner le gardien qui a infligé les coups. Une attaque d’arbitre similaire s’était déjà produite en avril lors d’un autre match amateur à Clermont-Ferrand. Depuis, La commune du Puy-de-Dôme a décidé de doubler les sanctions contre les joueurs en cas d’impolitesse.

Leave a Comment