transferts. Toulouse : Dix renforts pour 10 millions ?

l’essentiel
Voici les tendances du côté de l’Ile du Ramier alors que la période de ‘vente’ commence officiellement jeudi soir 10 juin. La Dépêche dévoile les profils recherchés et les premières pistes explorées par le président Comolli.

Une dizaine de recrues dans tous les domaines du football, dénichées à l’étranger, âge idéal moins de 25 ans, valeur de transaction autour du million (maximum 2,5 millions d’euros avec cœur de cible) et jusqu’à 40 000 euros de salaire mensuel brut. Voici la fiche de poste du joueur toulousain 2022-2023, de retour dans la cour des grands. Statut du jeu.

Liste de courses

Selon nos informations, outre le chamboulement souhaité par l’équipe du club, les postes latéral gauche, centre, milieu de terrain (défensif et offensif), ailier et avant-centre sont avant tout envisagés. Après, vu les possibilités, les dirigeants des Téfécistes ne cracheraient pas non plus – derrière – sur un excentrique polyvalent (qui peut évoluer de part et d’autre) ainsi qu’une autre butée centrale. Et encore une fois, on ne parle pas de grosses sorties qui seraient donc compensées. A commencer par le magique Néerlandais Branco van den Boomen.

paramètre de division

Si le Président voulait une première volée d’arrivées fixée par la reprise de la bande chez Philippe Montanier, on se souvient le 23 juin que selon nos sources cela n’avance pas à la vitesse escomptée. Deux raisons : premièrement, la complexité administrative accrue pour effectuer un déplacement depuis l’étranger lorsqu’un mandat est requis ; deuxièmement, un obstacle financier, sachant que le salaire moyen d’un pensionnaire d’élite dépasse les 60 000 euros (PSG exclu).

Dernier obstacle à ne pas considérer abusivement : le format du championnat de L1, qui change pour la pratique qui débute le premier week-end d’août ; à savoir quatre départs programmés, rendant le marché plus compétitif.

Sans oublier que le Toulouse FC n’est souvent pas fini en quête de championnats “exotiques”…

l’avancement des travaux

POUR LA DÉFENSE. Si le dossier des gardiens est a priori en bonne voie, celui du défenseur central apparaît quasiment complet – sans que l’identité de l’heureux élu ne soit filtrée (pour l’instant).

A moins qu’il ne s’agisse de l’international algérien (5 sélections, 1 but) Ahmed Touba (à égalité jusqu’en juin 2023), dont le nom est apparu sur le net ces dernières semaines. Mais les grosses équipes ont les yeux rivés sur l’impressionnant (1h90) milieu de terrain de Waalwijk (Pays-Bas) à 24 ans : Lyon, Bayer Leverkusen, Betis Séville, Benfica Lisbonne, AEK Athènes. A partir de là, difficile d’imaginer que le club de Comolli puisse suivre le rythme.

AU MILIEU. Dans le même rôle que Spierings, c’est le capitaine serbe du Partizan Belgrade qui revient avec vigueur dans la presse de son pays. Pourtant, selon nos informations, le soi-disant Sasa Zdjelar (27 ans, 1,83 m ; jusqu’en 2023) n’est toujours pas censé se rendre sur les bords de la Garonne. Le bureau de recrutement du TéFéCé l’avait déjà examiné à l’été 2020… sans aller plus loin.

L’offensive espérée est imminente !

AVANT DE. Comme nous le révélions sur notre site ce mardi, deux très jeunes attaquants australiens avaient retenu l’attention des éclaireurs haut-garonnais : l’ailier gauche Mohamed Touré et l’ailier droit Yaya Dukuly. Malheureusement, entrant trop tard dans le combat, ils échapperont au tef.

Qui, par contre, est en train de finaliser la signature d’un autre étranger au poste n°9. Reste à savoir si ce dernier s’associera effectivement au meilleur buteur de L2, Rhys Healey, sollicité par plusieurs clubs…

Le point sur les 31 traités de Toulouse

LIÉ À…
-> 2023 (9) : Dejaegere, B. Diakité, Healey, Kasongo, Mvoué, K. Sidibé, Spierings, Is. Sylla, van den Boomen ;
-> 2024 (15) : M. Bangré, Desler, Mous. Diarra, Dupe, Junior Flemmings, Himeur, Ngoumou, Onaiwu, I Pettersson, Rapnouil, Ratao, Rests, Rouault, Sanna, K Serber;
-> 2025 (7) : Begraoui, Chaibi, Logan Costa, Genreau, Keben, R. Nicolaisen, Skyttä.

Leave a Comment