Tout en assistant à l’entraînement, Ratcliffe a apprécié “Peanuts” de Delort

Le propriétaire de l’OGC Nice, Jim Ratcliffe, a assisté jeudi à l’entraînement des joueurs de Christophe Galtier. Le milliardaire anglais en a profité pour parler à l’entraîneur de gym tout en confirmant les coups de poing lourds d’Andy Delort.

Une présence apaisante et mobilisatrice. Jim Ratcliffe est arrivé jeudi pour assister à l’entraînement de l’OGC Nice, à deux jours de la dernière journée de Ligue 1. Le PDG d’Ineos a observé les Aiglons avant leur déplacement à Reims samedi à Auguste-Delaune (21h). J’aime particulièrement les puissants coups de poing d’Andy Delort. “Il m’a dit que j’avais envoyé deux ou trois patates, il était content”, a confié l’attaquant du gymnase en conférence de presse. Il m’a parlé anglais. Je n’ai pas très bien compris, mais j’ai certainement compris. Il a aimé que j’envoie deux ou trois cacahuètes (sourires).”

Jim Ratcliffe a également profité de sa visite pour parler à Christophe Galtier. “C’est important pour tout le monde de voir que M. Ractfliffe, le propriétaire du club, apprécie l’entraîneur niçois dans un moment difficile. Sa présence est un soutien moral. Cela montre aussi tout l’engagement et l’ambition qu’il a pour le club. Nous avons eu une longue discuter avec lui, il est très déterminé à faire en sorte que nous fassions beaucoup mieux la saison prochaine (…) C’était une conversation informelle en marge, il a aimé interagir avec les joueurs, le staff médical et le staff technique.”

“Nous devons être plus efficaces”

“J’ai eu l’occasion de discuter avec lui lors des réunions du groupe Ineos”, a déclaré Galtier. On a eu quatre ou cinq rencontres mais sa présence là-bas est un signal fort, tant pour les joueurs que pour le staff technique et le club. Il a une grande détermination pour s’assurer que nous nous améliorons. Nous devons nous améliorer et, plus important encore, nous devons développer la culture de la victoire. En ce sens, sa présence est importante.”

En revanche, le milliardaire anglais ne s’est pas exprimé sur les moyens dont l’OGC Nice va disposer pour se renforcer cet été. « On n’a pas évoqué la question des finances, assure Galtier. On a peut-être fait un mini bilan alors qu’on est à quelques jours de la fin de saison. Il va y avoir une réflexion sur comment on doit s’améliorer. .” (…) Mon avenir n’était pas une question. Je suis là, je n’ai jamais été entraîneur intérimaire. J’aurai 56 ans et je suis avec mon troisième club. Pourquoi ne serais-je pas là ? Après cela, bien sûr, il y aura des réunions de travail pour améliorer ce qui doit être fait.”

Leave a Comment