Strasbourg, l’invité surprise de la fête pour l’Europe

Les joueurs strasbourgeois célèbrent leur victoire face à Clermont le 14 mai 2022 au stade de la Meinau.

Julien Stéphan le répète depuis quelques semaines : « Il faut être émotionnellement stable. » L’entraîneur du Racing Club de Strasbourg Alsace (RCSA), dont la qualité des entretiens d’avant-match est souvent saluée, sait que son équipe ne doit pas être la star du championnat de France de football. Et pourtant, avant le début de ce 38et et dernière journée de Ligue 1, samedi 21 mai, Strasbourg pointe à la 5e placeet 1ère place au général et préparation d’une “finale” pour l’Europe à Marseille.

Une victoire au stade Vélodrome, qu’ils n’ont plus remportée en championnat depuis 1997, verrait le club alsacien se qualifier pour la Ligue Europa ou la Conférence de Ligue Europa, selon la suite des résultats de la soirée. Une performance qui couronnerait un exercice 2021-2022 exceptionnel pour Strasbourg et pour Julien Stéphan, pour qui c’est la première année au club.

“La saison est déjà réussie avant cette dernière journée”argumente Marc Keller Monde. Dix ans après le retour du club au niveau amateur pour un euro symbolique, le président du RCSA, généralement discret dans les médias, rappelle les ambitions du début de saison quand il ne s’agissait pas de jouer en Europe : “Quand Julien Stéphan est arrivé à Strasbourg et qu’on a parlé des buts, je lui ai dit que j’attendais une équipe dynamique qui avance, qui ravisse son public, qui ne lâche rien et qui remplisse le stade. »

Avant même ce match à Marseille “On s’approche sans pression”, assure le responsable des courses que les objectifs du club sont déjà atteints. Les Strasbourgeois tremblent depuis quelques mois derrière cette équipe alors qu’ils réalisent leur meilleure saison depuis qu’ils ont remporté le seul titre de champion de France de leur histoire en 1979. Après avoir battu Clermont (1-0) le 14 mai pour la « fin de saison dans un Stade de la Meinau fondant, « Tout à Marseille, tout à Marseille ! » descendu des tribunes.

Des résultats immédiats avec Stéphan

Les supporters qui ne seront pas au Vélodrome pourront se rendre samedi soir aux abords du stade, où une fan zone devrait accueillir entre 6 000 et 7 000 personnes. Tout le monde y croit alors que Strasbourg a franchi un cap cette saison sous la houlette de Julien Stéphan. L’ancien entraîneur de Rennes, club qu’il a quitté seul en mars 2021, en a surpris plus d’un par sa décision de rejoindre Strasbourg l’été dernier. Une décision que certains ont qualifiée de recul pour le jeune technicien (41 ans), qui intéressait et intéresse toujours des équipes plus seniors.

Son choix s’est donc porté sur l’Alsace et le RCSA, où il a rapidement appliqué son style de jeu. “Il a apporté une nouvelle philosophie avec un jeu vers l’avant et offensif”, souligne Rudy Carlier, ancien joueur de Strasbourg (2004-2009) et agent de France Bleu Alsace. Ce statut d’équipe joueuse s’est confirmé en début de saison avec des succès écrasants contre Metz (3-0), Saint-Etienne (5-1), Lorient (4-0), Bordeaux (5-2) ou Nice ( 3-0).

Les trois attaquants Ludovic Ajorque (12 buts), Habib Diallo (11 buts) et Kévin Gameiro (11 buts) ont successivement compté la plus grosse part des buts du club. Mais au fil de la saison “L’équipe était défensivement plus forte et moins intrusive, a pu gagner des matchs 1-0”, note Rudy Carlier. Tout cela grâce à une défense “que nous avons reconstruit avec Gerzino Nyamsi, Maxime Le Marchand, Lucas Perrin et Frédéric Guilbert, qui nous ont donné une nouvelle dynamique”souligne Marc Keller.

De la lutte contre la relégation à la lutte pour l’Europe

Blessures durant la saison et la récente défaite contre Lille à la 34e minuteet La journée (0-1) – la première des 11 rencontres qui ont sorti le RCSA du top 5 pour la première fois depuis janvier – n’a cependant pas entamé les chances de Strasbourg de se qualifier pour la Coupe d’Europe. Le match nul de La Meinau face au Paris – Saint-Germain (3-3) lors du match suivant après un déficit de deux buts a fait croire au groupe en ses chances. “Pour faire une bonne saison, il faut un vestiaire qui fonctionne bien et nous avons de la chance”assure le président du club, décédé le 14 avrilet Budget de la Ligue 1 (45 M€ pour la saison en cours).

“Les six ou sept premiers gros budgets sont encore loin devant nous pour que nous puissions jouer la Coupe d’Europe. Mais nous essayons de faire un travail sérieux et ce serait formidable de terminer cette saison européenne., ajoute Marc Keller, qui voit cette saison comme une nouvelle étape dans la progression constante de son club. A cet effet, le RCSA a investi ces dernières années avec un partenaire dans un nouveau centre de formation qui vient d’être baptisé : Racing Soprema Parc.

Des supporters strasbourgeois lors du match face à Clermont au stade de la Meinau, le 14 mai 2022.

“On est toujours dans le deuxième groupe, avec Nantes, Montpellier ou Lens”, précise Marc Keller. Strasbourg s’est hissé au sommet des grands clubs de Ligue 1 cette saison après avoir lutté contre la relégation en 2021. En 2019, deux ans après sa montée en Ligue 1, le Racing dispute un tour préliminaire de la Ligue Europa après avoir remporté la Coupe de la Ligue, éliminé par l’Eintracht Francfort. Cette fois, s’ils terminent 4e, Strasbourg envisagera une qualification directe pour la phase de poules de la C3et Carré.

Quand le club alsacien termine 5eet, il doit passer par les tours de qualification de la conférence de la Ligue Europa. Malgré tous les efforts, le RCSA a abordé ce rendez-vous à Marseille sans pression. “Le club est très paisible, tout l’écosystème est solidaire”, s’enthousiasme Marc Keller. Il ne manque plus qu’une dernière victoire samedi face à l’OM Strasbourg pour faire de l’exercice 2021-2022 une saison historique.

Leave a Comment