Stéphanie Frappart et Clément Turpin sélectionnés pour la Coupe du monde 2022

Stéphanie Frappart continue d’écrire l’histoire de l’arbitrage. La Française de 38 ans, première femme à avoir arbitré un match de Ligue 1, de compétition internationale masculine (Ligue des Nations) et de Ligue des champions, a été désignée jeudi pour rejoindre les 36 arbitres chargés de la Coupe du monde 2022 au Qatar. choisi. La FIFA a présenté la liste ce jeudi en début d’après-midi.

C’est la première fois dans l’histoire de la compétition que la FIFA choisit des arbitres féminins. Frappart ne sera pas le seul puisque deux autres arbitres principaux ont été nommés, la Rwandaise Salima Mukansanga et le Japonais Yoshimi Yamashita, et autant d’adjoints : Neuza Back (Brésil), Karen Diaz Medina (Mexique) et Kathryn Nesbitt (USA). ).

« Nous sommes heureux de les compter […] dans le contingent d’arbitres […]. Sa nomination est le résultat d’un long processus qui a commencé il y a quelques années et qui a commencé par la nomination d’arbitres féminins pour certaines compétitions masculines et juniors de la FIFA.a déclaré Pierluigi Collina, le président de la commission des arbitres, dans un communiqué de presse. Nous voulons montrer que la qualité de l’arbitrage n’a rien à voir avec le genre. J’espère qu’à l’avenir, la présence d’arbitres féminins dans les compétitions masculines de haut niveau sera la règle plutôt que l’exception. Les juges sélectionnés méritent d’être inclus dans la liste pour la Coupe du monde en raison de leurs performances de haut vol au cours des dernières années. C’est important pour nous.”.

Six arbitres français sifflent

Outre Stéphanie Frappart, d’autres arbitres français prendront part à la compétition, qui se déroule du 21 novembre au 18 décembre. Clément Turpin, qui officiera la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid le 28 mai au Stade de France, a également été nommé arbitre en chef. Nicolas Danos et Cyril Gringore sont également là en tant qu’assistants. Enfin, Jérôme Brisart et Benoit Millot font partie des 24 choisis pour être assistants vidéo.

« Comme toujours, le critère principal de notre sélection a été la qualité. Notre sélection équivaut tout simplement au meilleur arbitrage au monde. Si la Coupe du monde 2018 a été un grand succès, c’est en partie grâce à la qualité des arbitres, que nous aimerions voir encore meilleure pour la compétition au Qatar.dit Collina.

Les premiers séminaires préparatoires pour les arbitres sélectionnés sont prévus pour le début de l’été à Asunción (Paraguay), Madrid (Espagne) et Doha (Qatar). En particulier, ils examineront les séquences de jeu.

Leave a Comment