« Se sont-ils bien préparés à une éventuelle relégation ? On n’en est pas tout à fait sûrs »

A quatre jours de leur dernier match de la saison de Ligue 1 face à Nantes, l’ASSE est reléguée, et Le club est plus que jamais au bord du championnat. Une possibilité qui effraie une bonne partie des Verts. Et qui a besoin de se soucier de Jean-François Brocard d’un point de vue économique.

« Vous êtes-vous bien préparé pour une éventuelle descente ? demande le chercheur nous ne sommes pas tout à fait sûrs. Et quand je dis bien se préparer, c’est précisément s’ils ont des clauses dans les contrats qui leur permettraient de baisser les salaires versés aux joueurs. […] Il y a des clauses : si le club est en Ligue 1, le joueur touche autant, et si le club est en Ligue 2, le joueur touche moins. Et si la clause n’est évidemment pas incluse dès le départ, si le joueur est dans un club de descente et qu’il n’y a pas de clause dans son contrat, alors il veut garder son salaire au niveau où il était au début et ça mettrait le club dans beaucoup de problèmes car les salaires représentent la plus grande partie des coûts auxquels les clubs sont confrontés, c’est donc l’un des éléments très importants et nous espérons que le club a pris les devants.

La question est plus que pertinente puisqueUne grande partie de l’effectif des Verts approche de la fin de son contrat. Plusieurs responsables de vestiaires dont Ryad Boudebouz et Wahbi Kazhri devraient très probablement quitter Saint-Étienne. Mais c’est presque une bénédiction déguisée, écrit Jean-François Brocard : “Faut-il les re-signer sur les salaires de la Ligue 1 ? Évidemment pas car ils ne sont pas assortis des mêmes salaires. Les joueurs accepteront-ils de signer des contrats à des salaires inférieurs ? C’est toute la question des négociations, je pense.” Il a également besoin d’une nouvelle dynamique sportive et je ne sais pas si ces gros contrats resteront en Ligue 2 l’année prochaine.”

Réduire les droits TV priverait l’ASSE d’une énorme manne financière

Car avec la baisse de ses revenus de droits TV L’ASSE verra ses gains financiers fondre comme neige au soleil. “Il y aura une baisse des droits TV, ce qui est une recette très importante pour les clubs professionnels.” Même si Jean-François relativise Brocard. « Les clubs de relégation bénéficient d’une aide à la relégation, ce qui leur permet de se créer un petit coussin pour que ce ne soit pas forcément une catastrophe économique. Maintenant, cette aide ne dure pas, ce qui signifie que la première année n’est pas une évidence. mais si tu n’arrives pas à te relever rapidement, c’est là que tu redeviens vraiment un club de Ligue 2. Et la difficulté avec l’ASSE c’est qu’il faut faire face aux pressions du centre de formation, du stade, du staff, de l’administration, et là ça se compliquerait.”

Leave a Comment