Sampaoli tête en l’air, Longoria en loge avec les joueurs, coulisses de la soirée marseillaise après la 2e place

La fête a été animée à Marseille pour célébrer la deuxième place de dernière minute de l’OM en Ligue 1 et sa qualification pour la phase de groupes de la Ligue des Champions samedi soir. Avec quelques scènes mémorables.

L’OM a fêté ce retour en Ligue des Champions en beauté. Il y a eu un mélange de folie et de communion sur la pelouse dans les rangs marseillais. Certaines grandes soirées olympiques n’ont pas toujours dégagé ce sentiment d’unité, de bonheur et de légèreté. Un scénario incroyable, une fin heureuse et des scènes de joie à gogo dans un stade Vélodrome plein à craquer jusque tard dans la nuit. Enfants, femmes, familles, amis des joueurs, tous unis et tous souriants sur le terrain. Il est 23 heures, quelques minutes plus tôt le stade a chaviré quand Lens a égalisé face à Monaco.

Soudain, Payet crie : “Y a-t-il une porte d’objectif ou pas ?!”

Dans la tribune présidentielle, Dimitri Payet (blessé) et William Saliba (suspendu) sont les premiers à tirer la sonnette d’alarme, les yeux rivés sur le téléphone du défenseur. Payet aperçoit la porte lensoise mais n’ose pas y croire et se met à crier : ” Y a-t-il une porte Lens ou pas ? ! ” Tout le monde essaie de rafraîchir son téléphone, mais les habitués de l’Orange Vélodrome savent que la connexion y est parfois capricieuse… et personne n’ose pour confirmer la bonne nouvelle.

En 2018, une fausse rumeur s’est répandue sur Lyon encaissant un but au Vélodrome. Cette fois, le doute n’a duré que quelques secondes. Le vélodrome hurle, saute, applaudit. Au téléphone de Saliba, les Monégasques sont sur le terrain et les Lensois font la fête. Pour que les Marseillais fassent de même.

Sampaoli, Longoria, Payet, un câlin trois étoiles

Pablo Longoria s’écrase sur le gazon à une vitesse sans précédent dans les travées de vélodrome. Il rejoint le directeur sportif David Friio, qui a été le premier à monter sur le banc pour s’assurer que le staff avait l’information qu’un OM 5-0 pourrait envoyer l’OM directement deuxième sans que Lens n’ait besoin d’égaliser. Après avoir été porté par Matteo Guendouzi, Jorge Sampaoli tombe dans les bras de Payet et Longoria. C’est la photo de la soirée. Le président de l’OM est en larmes.

L'étreinte entre l'entraîneur de l'OM Jorge Sampaoli et Matteo Guendouzi, le 21 mai 2022
L’étreinte entre l’entraîneur de l’OM Jorge Sampaoli et Matteo Guendouzi, le 21 mai 2022 © ICON Sport

L’autre coup mémorable était presque inimaginable : Frank McCourt arrive sur la pelouse et saute dans les bras de Guendouzi. La musique de la Ligue des Champions couvre à peine les “Aux Armes” et les chants des supporters marseillais.

Saliba a donc été bloqué, mais a manqué. Il n’a pas essayé assez fort et décide de courir partout de la courbe nord à la courbe sud. Plus tôt dans la soirée, il avait fait rire le staff en se plaçant tout naturellement à côté du préparateur physique de l’OM pour favoriser l’échauffement. Il crie: “Nous sommes deuxièmes, mon visage!” L’international français est aussi heureux qu’un enfant.

“Celui qui ne saute pas n’est pas Marseille” chez les salariés du club !

Le président de l'OM Frank McCourt reçoit Steve Mandanda, le 21 mai 2022
Le président de l’OM Frank McCourt reçoit Steve Mandanda 21 mai 2022 © ICON Sport

Les enfants sont partout, ce qui ajoute une touche de douceur à cette soirée euphorique. La fille d’Amine Harit joue avec Sampaoli. McCourt rencontre le fils de l’entraîneur. Les matchs de football sont improvisés entre enfants. L’actionnaire est heureux, applaudit les supporters et passe certainement l’une de ses meilleures soirées depuis qu’il a racheté l’OM en 2016. Bouba Kamara vit sa dernière vie sous le maillot de l’OM et dégage un sens du devoir accompli en famille. Alors que le directeur de la communication Jacques Cardoze filme tout ce qui bouge pour immortaliser ces scènes jubilatoires, notamment les Brésiliens Luan Peres et Gerson qui dansent et s’amusent… L’étreinte entre Jorge Sampaoli et Steve Mandanda est chaleureuse, après une saison qui pour le gardien n’est pas toujours évident, remplacé derrière Pau Lopez.

Valentin Rongier a confié avoir eu des larmes de joie, “ému d’appartenir à ce groupe”. L’émotion sera également au rendez-vous lors d’un discours de Pablo Longoria devant une cinquantaine d’employés dans le salon présidentiel. Le président, qui a été très stressé tout au long du match, revient sur les temps forts de la saison et de sa présidence. Il insiste sur ce sentiment de fierté que peut ressentir toute personne vivant à Marseille ou travaillant pour l’OM. Son discours se termine par une chanson… entre salariés, bras dessus bras dessous, tous entonnant le vibrant « Qui saute n’est pas Marseille ! ». Temps incroyable.

Sampaoli a failli oublier la conférence de presse

Pablo Longoria et Frank McCourt s’exprimeront également dans une ambiance endiablée dans le vestiaire. Matteo Guendouzi s’enflamme devant les journalistes : “Nous sommes deuxièmes !!!”… tandis que les porte-parole recherchent Jorge Sampaoli. Même sa femme l’a perdu de vue !

« Donde esta Jorge ?! L’Argentin, encore hébété, a perdu quelques réflexes. Il est déjà dans sa voiture… et a oublié de se présenter à la conférence de presse ! Le directeur de la communication le rattrape in extremis. Sampaoli remercie ses joueurs et est heureux d’avoir donné des émotions au Vélodrome jusqu’à la dernière seconde. Il quitte la salle de presse avec le sourire et un grand “oui” alors que RMC Sport lui lance un “A l’année prochaine entraîneurs ?”

Une standing ovation pour McCourt… au pub The Red Lion !

La fête marseillaise avec McCourt, Longoria et Cardoze, le 22 mai 2022
La soirée marseillaise avec McCourt, Longoria et Cardoze, le 22 mai 2022 © The Red Lion

La soirée se poursuit dans certaines discothèques marseillaises. Frank McCourt invite sa famille et ses employés américains dans un restaurant du 8e arrondissement. D’autres employés se sont rendus dans un pub bien connu de la Pointe Rouge, en bordure des plages, pour quelques verres.

Pablo Longoria s’apprête à quitter le Bostonien pour y rejoindre ses équipes. “Où vas-tu ?” demande McCourt. “Dans le Red Lion”, répond Longoria. “D’accord, je viens avec toi !” Et voici le milliardaire américain divisant la foule du samedi soir, les supporters et les étudiants. les clients hallucinent. Vêtu de son maillot d’entraînement, le patron de l’OM est accueilli par une haie d’honneur et “McCourt ! McCourt ! McCourt !!! » a salué. L’actionnaire est gonflé par une telle reconnaissance et un tel zèle. “Ce n’est pas un trophée, mais c’est une belle victoire”, confie un proche de McCourt. Le fait qu’il ait vécu ces émotions à Marseille et en famille lui est propre.”

Longoria en disco avec une dizaine de joueurs

Toutes ces belles personnes commandent du champagne et posent fièrement pour une photo. Pablo Longoria, longtemps plébiscité par tous les fans qu’il croise sur son chemin, rejoindra ensuite une dizaine de joueurs dans une petite discothèque pour danser avec Steve Mandanda et ses coéquipiers.

Ce dimanche, les voix de nombreux Olympiens se sont brisées. « On était tous épuisés, la semaine a été dure, il y a eu des blessés, mais ce groupe a quelque chose de différent, une âme en plus, confie une confidente dans le vestiaire. Mais on savait que ça pouvait se jouer dans la dernière minute du dernier match. ” .” La rupture s’est même produite… à la dernière seconde.

Leave a Comment