Rsum des principales informations conomiques du mercredi 1er juin 2022

Zurich (awp) – L’actualité économique la plus importante du jour :

CHOCOLAT : Le chocolatier industriel et distributeur de cacao Barry Callebaut a fermé son usine de Wirral dans la région de Liverpool au nord-ouest de l’Angleterre, laissant tous les employés du site sur le terrain à l’exception de deux qui ont été transférés à l’usine de Chester. La décision de fermer l’usine le 31 mai “n’a pas été prise à la légère et intervient après avoir envisagé toutes les solutions possibles pour mieux faire correspondre la capacité de production et la demande au Royaume-Uni”, a déclaré la BBC à BBC, porte-parole du groupe zurichois.

BANQUES : L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) prolonge à nouveau jusqu’au 2 août les mesures adoptées début mars pour protéger les intérêts des créanciers de la Sberbank (Suisse). Ces mesures comprenaient le report de l’échéance des obligations de la filiale suisse de l’institut russe résultant des dépôts et une large interdiction de paiements et de transactions, a rappelé l’autorité de contrôle dans un communiqué.

RESTAURATION : La plateforme de réservation en ligne pour restaurants TheFork, qui fête ses 15 ans, prévoit de lancer de nouveaux services en Suisse l’année prochaine. La filiale de l’américain Tripadvisor, basée principalement en Suisse romande, continue de mettre l’accent sur son développement sur l’ensemble de la Sarine. LaFourchette “a connu une croissance de plus de 50% en Suisse ces dernières semaines par rapport à 2019”, a assuré à AWP Damien Rodière, directeur général de l’entreprise pour l’Europe de l’Ouest. “Alors que la vague Omicron était difficile, la reprise a commencé le jour de la Saint-Valentin. La Suisse a été le marché le plus résilient pendant le Covid-19 et c’est là que la reprise est la plus forte”, a assuré le gestionnaire du portail spécialisé dans les réservations de restaurants en ligne.

Salaires : Les salaires en Suisse ont généralement baissé l’année dernière par rapport à 2020. En termes réels, c’est-à-dire corrigés de l’inflation, ils se sont érodés de 0,8 % après avoir augmenté les deux années précédentes (+1,5 % en 2020 et +0,5 % en 2019) . Les salaires nominaux, en hausse depuis 2017, ont également baissé en moyenne de 0,2 %. Dans le cas des principales conventions collectives de travail (GAV) qui comptent près d’un demi-million de salariés, en revanche, l’évolution a été positive (+0,4%), précise l’Office fédéral de la statistique (OFS).

IMMOBILIER : Le taux d’intérêt de référence applicable aux contrats de location est resté inchangé à 1,25 %, niveau auquel il se situe depuis mars 2020, selon l’Office fédéral du logement (ÖFL). Ce taux d’intérêt trimestriel restera à ce niveau tant que le taux d’intérêt moyen pondéré des crédits immobiliers ne descendra pas en dessous de 1,13% ni ne remontera au-dessus de 1,37%, rappelle l’OFL dans son communiqué. Le taux d’intérêt moyen fixé au 31 mars était de 1,18 % contre 1,19 % trois mois plus tôt.

CONDITIONS GÉNÉRALES: Le moral des responsables des achats des petites et moyennes entreprises (PME) en Suisse est resté à son apogée en mai, malgré les longs délais de livraison et la hausse des prix des matériaux. La production industrielle et l’emploi en particulier ont soutenu la tendance à l’approche des mois d’été, comme l’indique Raiffeisen dans son étude de conjoncture mensuelle. A 59,1 points, l’indice PMI des PME calculé par les experts de la Genossenschaftsbank St. Gallen reste au niveau d’avril et bien au-dessus du seuil de croissance de 50 points.

MARCHÉ DU TRAVAIL : Le taux de chômage de la zone euro est resté stable à 6,8% de la population active en avril par rapport à mars, le plus bas niveau jamais enregistré, selon Eurostat. Depuis décembre, cet indicateur est à son plus bas niveau depuis que l’Office statistique européen a commencé à compiler cette série en avril 1998. Pour l’ensemble de l’UE, le taux de chômage en avril est également resté à un niveau historiquement bas de 6,2 %.

PHARMA : Le géant pharmaceutique américain Pfizer va se retirer de l’activité grand public du laboratoire britannique GSK, dont il détient 32%, suite à la scission et à l’introduction en bourse de cette société en juillet, selon un communiqué. Le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a prévu de longue date cette scission, “le développement le plus important depuis 20 ans” pour le groupe, qui devrait lui permettre de “se concentrer sur la biopharmacie” en investissant notamment dans de nouveaux vaccins et médicaments de spécialité.

VÊTEMENTS : L’action de la célèbre marque de chaussures britannique Dr. Martens a quintuplé à la Bourse de Londres après la publication des résultats annuels et est optimiste quant aux perspectives.

INVESTISSEMENTS DURABLES : Le directeur de la filiale de gestion d’actifs de Deutsche Bank, DWS, a démissionné, a annoncé la première banque allemande. Le départ du président intervient peu de temps après des perquisitions dans le cadre d’une enquête sur des investissements vendus comme plus durables qu’ils ne l’étaient réellement. Asoka Wöhrmann, pur produit de Deutsche Bank et proche du patron du groupe bancaire Christian Sewing, est au lendemain de l’assemblée générale sur la 9 Bank. , publié dans la nuit de mardi à mercredi. Cette annonce intervient après des perquisitions mardi dans les locaux de Deutsche Bank et de sa filiale DWS accusés de “greenwashing” et la cible d’une enquête “fraude”.

awp

Leave a Comment