rien ne va plus pour Georginio Wijnaldum…

On l’a dit et répété Georginio Wijnaldum (31 ans) restera l’un des flops du dernier mercato estival du Paris SG. Arrivé au FC Barcelone sans contrat sous le nez et la barbe, le milieu de terrain a rarement affiché le talent dont il faisait preuve à ses heures de gloire au PSV Eindhoven, Newcastle ou Liverpool. Mauricio Pochettino n’a jamais vraiment fait de lui l’un de ses hommes les plus importants (seulement 18 titularisations en Ligue 1, 1 but) et on ne peut pas vraiment lui en vouloir tant le Batave semblait souffrir à chacune de ses apparitions à l’exception de ces bretelles qu’il marqué à Leipzig début novembre (2-2, 4e journée de Ligue des Champions). L’international néerlandais (86 sélections, 26 victoires) en fait les frais cette saison avec une perte de rythme très importante dans le pays. “Wijnaldum est devenu champion de France avec le PSG, mais qui s’en soucie ?”a donc commencé un éditorial par Voetbal International quelques jours après le sacre parisien, alors que Rafael van der Vaart critiquait ouvertement son choix de club en mars.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce ?

Mais ce n’est pas tout… Louis van Gaal, qui l’avait mis au banc en amical face à l’Allemagne (1-1), a décidé de ne pas le convoquer pour les matchs de juin. “Malheureusement, peu de choses ont changé dans la situation de Gini dans son club du Paris Saint-Germain depuis nos deux derniers matches internationaux en mars. Je suis donc obligé de faire d’autres choix, aussi difficiles et regrettables que je les trouve personnellement., a déclaré l’entraîneur oranje. Des mots forts qui provoquent des discussions aux Pays-Bas. Aron Winter, ancien international (84 sélections, 6 buts), ne comprend toujours pas. “Il a beaucoup plus de qualités que Clasie ou Til (sélectionné, ndlr)”a glissé dans l’incrédulité l’ex-milieu de terrain au micro Ziggo sports.

Monde en danger, avenir incertain

Il en va de même pour Arno Vermeulen, rédacteur en chef du service des sports de NOTRE. “Incompréhensible. On n’a pas l’habitude de ça de la part de Van Gaal. Wijnaldum a eu une mauvaise année mais il a toujours été un grand international. Ensuite, vous l’invitez et vous le laissez jouer trois ou quatre matchs pour bien terminer la saison. Aussi en termes de qu’à la coupe du monde»il a commencé avant de continuer. « Ou vous devez avoir beaucoup de bons milieux de terrain. Mais je vois Jordy Clasie sur la liste. Je ne crois pas à la présence de Jordy Clasie à la Coupe du monde. Pour le vice-capitaine, c’est un coup en dessous de la ceinture., lâche-t-il. D’autres y voient un coup de rafraîchissement, à l’image de son compatriote ex-international Pierre van Hooijdonk (46 sélections, 14 victoires). « Wijnaldum doit être encouragé à déménager. Il doit jouer au football”a expliqué l’attaquant éliminé sur le plateau de NOTREse souvient d’un épisode de 2013 où Van Gaal a fait retirer le brassard de Wesley Sneijder pour le mobiliser à nouveau afin qu’il puisse se préparer au mieux pour la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Comment va réagir Gini ? L’avenir le montrera. Son avenir est également enveloppé d’un sérieux voile. Toujours sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2024, il ne semble pas en passe d’être un premier choix pour la saison à venir tant Leonardo travaille sur plusieurs pistes dans sa zone de joueurs (Paul Pogba, Aurélien Tchouameni ou Sergej Milinkovic-Savic) personne mais qu’ils récitent). Peut-être alors se pose la question d’un départ. Déjà aux Pays-Bas, les voix des supporters de ses deux anciens clubs, Feyenoord et PSV, se sont fait entendre pour réclamer son retour dans l’effectif, avec une campagne sur Twitter et un hashtag puissant #FreeGini. Un bel été en perspective pour Georginio Wijnaldum, qui s’apprêtait à faire un solide Euro 2020 il y a un an (3 buts en 4 matchs). Le temps passe…

Leave a Comment