qui doit rester pour relancer le club la saison prochaine

France Bleu Gironde : Gérard Lopez doit-il rester avec les Girondins de Bordeaux ?

Frédéric Roux : Je voudrais dire qu’il nous faut un renouveau. M. Gérard Lopez a renouvelé son désir de rester au club malgré le fait de jouer en Ligue 2. Mais la déclaration est amère. L’échec est trop amer, il blesse tout le monde. J’ai beaucoup de respect pour cette personne. Il a peut-être sauvé le club de la relégation la saison dernière, mais pour moi, cela a juste repoussé un peu la date. En regardant la saison que nous avons eue cette année, je voudrais dire qu’il y a beaucoup de choses à changer au club. Et cela peut aussi impliquer un changement de direction.

Yon Ecenarro : On sait que c’était du court terme avec Gérard Lopez et c’est comme ça que ça marche. Et notre association, et maintenant que nous coulons, n’a pas à travailler à tout réorganiser à court terme, mais au moins à moyen terme, voire à long terme. Et on sait que, même s’il arrive, l’année prochaine s’il est là et qu’il met les moyens, il pourra et peut-être qu’on repartira du début, mais on partira tout de suite. Et c’est parce que ce n’est pas ce qu’on veut pour les Girondins de Bordeaux.

David Guion, champion de France de Ligue 2 en 2018 et meilleur entraîneur de Ligue 2 cette année avec le Stade de Reims, doit-il rester ?

Frédéric Roux : une déclaration plus que décevante. J’aimerais dire que M. Guion est venu un peu comme un pompier. Je crois qu’il a malheureusement échoué dans sa mission. C’est un staff qui est traumatisé, c’est traumatisé une relégation et si on garde les mêmes on va travailler sur la continuité. Je pense que c’est la fin d’un cycle, mais vraiment la fin d’un cycle. Et cela doit changer à tous les niveaux. Alors on part avec des hommes frais, avec des hommes qui veulent, qui doivent tout donner. Et puis tout simplement sur un autre projet.

Yon Ecenarro : Nous ne le gardons pas. Il est certainement arrivé dans un marécage, on ne sait pas qui aurait pu faire mieux et on ne le saura jamais. Mais en tout cas c’est un échec. Statistiquement, cela ne fait que deux mois et demi, mais c’est le pire entraîneur depuis longtemps. Quand tu descends et que tu veux pousser quelque chose, tu as besoin de sang frais et malheureusement avec ces résultats c’est difficile de recommencer.

Quels joueurs devraient être conservés dans l’équipe actuelle ?

Yon Ecenarro : J’ai adoré, c’est Ahmedhozic, mais je n’y crois pas une seconde. Après je garderai un ancien joueur qui est encore sous contrat, il lui reste un an, Paul Baysse, on a aussi besoin de joueurs expérimentés. Ignatenko, je veux qu’on le garde. Sékou Mara serait aussi génial comme Tom Lacoux. Je veux qu’on garde les jeunes, mais on a besoin de quelques managers au milieu.

Frédéric Roux : J’ai connu la Ligue 2. On sait très bien que la Ligue 2 est un autre championnat, un autre niveau. C’est un tout autre championnat. Je pense que les fans doivent aussi en être conscients. Ce n’est pas le même football, c’est la lutte et on va avoir besoin de bons jeunes qui sont contents cette saison. Je pense surtout au jeune Mara devant et aussi à Tom Lacoux, qui n’a malheureusement pas joué à son poste, mais qui a tout de même été satisfaisant. C’est encadré par des anciens qui ont la bouteille comme Paul Baysse qui est sous contrat et qui a surtout une identité locale. Et puis il y a aussi des joueurs que nous avons recrutés, comme Ahmedhozic et Ignatenko, qui ont donné satisfaction dans un environnement très difficile. Ignatenko a déjà montré qu’il voulait rester malgré la relégation du club. On a aussi recruté un jeune Polonais aux portes qu’il ne faut pas oublier non plus, je ne le connais pas mais il parait que c’est une pépite.

Ce gardien polonais aux grandes qualités athlétiques (1,90 m pour 75 kg) s’appelle Rafał Strączek, qui a signé aux Girondins de Bordeaux jusqu’en 2026. Il aura une grosse responsabilité qu’on concède moins de buts que cette saison

Leave a Comment