Qu’est-ce qui va changer pour la deuxième saison de Clermont Foot en Ligue 1 ?

1. Une main-d’œuvre en fin de cycle

Il y a toujours un Temple Guardian dans une escouade, mais dans CF63 les clés sont particulièrement bien gardées.

Certains joueurs ont tout enduré ensemble, de l’anonymat de Ligue 2 à la promotion en Ligue 1, en passant par l’élan coupé court par le boom du Covid et enfin l’étude ardue au plus haut niveau.

On pourrait y voir la fin d’un cycle, entre l’âge de certains éléments et l’idée qu’un bail de trois ou quatre ans pour les anciens du football moderne, où l’on saute plus vite, c’est déjà long. Jérôme Phojo quittera l’entreprise après cinq ans. Florent Ogier, Vital Nsimba, Johan Gastien nous accompagnent depuis 2018. Ils sont arrivés juste avant Jason Berthomier, Jim Allevinah, Akim Zedadka ou Cédric Hountondji (2019), tandis que Yohann Magnin et Mohamed Bayo sont diplômés.

NL {“path”:”mini-registration”,”id”:”MT_Sports_Clermont_Foot”,”accessCode”:”14135942″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL “,”filterMotsCles”:”1|10|11|19|17123″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4135942″,”idArticlesList”:”4135942″, “idDepartement”:”282″,”idZone”:”30603″,”motsCles”:”1|10|11|19|17123″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute|article”, “site”:”MT”,”sousDomain”:”www”,”tagsArticle”:”#MaintienClermontFoot2022″,”urlTitle”:”ce-qui-se-passe-pour-la-saison-deux-de-clermont-soccer-autre-en- ligue-1″}

prime Clermont Foot : les chiffres d’une folle saison

Ils n’iront pas tous, mais on peut comprendre qu’une bonne moitié de ces noms aient des envies ailleurs, parfois en fin de contrat. Pour Clermont, et pour un entraîneur déterminé à trouver rapidement de la mayonnaise, ce sera un premier défi.

2. Deuxième année, dynamique différente

Lorsqu’il monte, un déménageur surfe souvent sur la dynamique de la pré-saison. Et pas qu’en Ligue 1, même si ce n’est pas toujours un gage de succès.

Tout n’était pas rose, mais Troyes et Clermont, comme Lorient et Lens juste devant eux, comme Metz et Brest avec le Covid ou comme Reims et Nîmes en 2018, vont disputer une deuxième saison consécutive dans l’élite du football.

Moins euphorique, mais aussi moins enjoué et mieux connu de ses pairs, le grimpeur, souvent privé des meilleurs éléments de la première année, réserve moins de surprises l’année suivante.

Clermont L1nside : Découvrez le onzième épisode de la série documentaire sur Clermont Foot

C’est (presque) bien pour le CF63 car le club auvergnat n’a pas tenu longtemps sa première saison. Et puisqu’il a réussi avec le mythe des 42 points nécessaires au maintien, il aura l’occasion de démystifier une autre idée assumée qui a déjà été abusée par les statistiques. Sur les 56 équipes promues à 20 ans depuis la rediffusion de la Ligue 1 en 2001, seules 6 ont été reléguées à l’issue de leur deuxième saison (et 14 après une seule saison).

3. Ligue 2 pour quatre clubs

Contrairement à samedi soir face à l’OL, l’objectif est de ne pas perdre une place au tableau lors de la dernière journée de jeu et de terminer la saison à la 17e place début juin 2023.

prime Le Stade Gabriel Montpied en construction pour la deuxième saison de Clermont Foot en Ligue 1

Avec le passage des clubs de Ligue 1 à 18 à partir de l’année suivante, 2023-2024, il faudra finir 16e dans le pire des cas car les quatre dernières positions emmèneront ses occupants vers le gradin inférieur. Et avec un calendrier déjà serré avec un Mondial au milieu, il n’y aura pas de play-offs pour donner à la 17e place une seconde chance de l’emporter.

Autant dire que les places dans une Ligue 1 qui a décidé de resserrer ses rangs deviennent encore plus chères après plus de vingt ans passés dans vingt clubs.

4. Un nouveau calendrier

Avec une Coupe du monde à la fin de l’automne, la saison 2022/23 s’inscrit dans un tout nouveau calendrier.

Quel est le bilan de Clermont Foot après sa première saison en Ligue 1 ? [Écoutez le podcast]

Après une reprise classique début août, la Ligue 1 sera mise à l’écart pour un mois et demi après la 15e journée mi-novembre. Pour rattraper ce retard, la LFP va tester un « Boxing Day » avec deux journées de L1, mercredi 28 décembre et dimanche 1er janvier, lors des fêtes de fin d’année.

Plutôt que de multiplier les matchs tout au long de la semaine, la L1 s’étirera jusqu’à début juin, soit deux semaines de plus que la normale. Pour les clubs, ces nouvelles cadences seront particulièrement exigeantes en termes de préparation physique. Clermont devrait récidiver en novembre, complété par un stage en Espagne et plusieurs matches amicaux.

Leave a Comment