Quel visage pour 2022/2023 ?

Terminé septième du dernier match de Ligue 1 qui s’est terminé le week-end dernier, le RC Lens doit désormais se concentrer sur les contours de son effectif pour une saison 2022/2023 qui pourrait s’avérer difficile avec quatre courses en championnat.

En route vers une main-d’œuvre stable ?

A peine le temps de digérer une autre superbe saison gâchée par une fin de saison canon, le RC Lens doit déjà se concentrer sur la construction de la saison prochaine. Et 2022-2023 devra se passer de Yannick Cahuzac, qui a annoncé sa retraite, et sans doute d’Arnaud Kalimuendo, dont le prêt du Paris Saint-Germain se termine fin juin. Mais tout n’est pas fini entre le club lensois et l’attaquant puisque les Parisiens semblent avoir Hugo Ekitike dans leur mire pour le prochain mercato. De quoi laisser entrevoir un éventuel retour en Artois, qui nécessiterait tout de même un transfert sec pour s’attacher durablement les services de celui qui a inscrit 12 buts cette saison.

Si le prêteur du PSG ne revenait pas, la solution pourrait alors résider en interne avec le retour de Simon Banza. Auteur d’une très belle saison au Portugal avec quatorze buts et trois passes décisives, l’attaquant prêté à Famalicão n’en restera pas là puisque le huitième du dernier championnat portugais n’a pas les fonds pour lever l’option d’achat. Reste maintenant à connaître les intentions de Banza, qui attise les désirs et peut avoir des désirs ailleurs. Ces demandes de sortie pourraient également inciter Jonathan Clauss, Seko Fofana ou encore Cheick Doucouré à quitter le Pas-de-Calais. Sur les tablettes de plusieurs grands clubs, notamment à l’étranger, les trois cadres ne seraient pas forcément retenus si un gros chèque parvenait à la direction lensoise.

Gonçalo Delgado / Images globales / Sport emblématique

Pour compenser ces départs constatés ou probables, le RC Lens s’est déjà activé sur le marché des arrivées. L’international polonais Lukasz Poreba, qui est sur le point de signer lors du mercato d’hiver, rejoindra la Ligue 1 cet été pour renforcer le milieu de terrain. Il est rejoint par Jimmy Cabot, dont le profil rappelle celui de Corentin Jean en tour de passe-passe vif et polyvalent. Joueur secondaire ayant également su évoluer sélectivement, il a été une révélation en tant que piston à Angers cette saison. Le joueur formé à Troyes n’est pas la seule cible venue d’Anjou puisque Thomas Mangani est également dans le pipeline pour apporter son expérience au milieu de terrain.

Malgré ces quelques mouvements, la main-d’œuvre artésienne devrait rester sensiblement la même et ne subir aucun bouleversement majeur. En position de force sur le marché des transferts grâce à une excellente gestion depuis son retour en Ligue 1, le RC Lens a su conserver jusqu’à ses joueurs clés sans être contraint de vendre. Un véritable atout qu’il utilisera sans hésiter.

Leave a Comment