pourquoi Sampaoli pense que se qualifier pour la Ligue des champions serait un véritable exploit

Compte tenu de l’effectif mis à sa disposition, Jorge Sampaoli est-il voué à qualifier l’OM pour la prochaine Ligue des Champions ? Ou serait-ce un véritable échec pour le technicien argentin si son équipe ne parvenait pas à décrocher le plus beau – et le plus lucratif – trophée européen ? Le sujet est brûlant, à quelques jours du match décisif contre Strasbourg pour la 38e journée de Ligue 1. Et ça se discute, même en interne.

Ils rêvent tous de cette qualification de l’OM pour la Ligue des champions mais n’ont pas forcément la même vision de l’effectif olympique. Les relations sont bonnes, mais chacun défendra ses arguments au moment du bilan.

Ce sujet a également été abordé lors d’une conférence de presse il y a dix jours. Et la réponse de Jorge Sampaoli a peut-être laissé entrevoir des visions divergentes au moment de faire le bilan de la saison olympique. “Chacun évaluera différemment la saison de l’OM”, a expliqué le technicien argentin. Il y aura une évaluation par le personnel et une autre par la direction. On a peut-être fait une bonne saison pour nous, mais pour le leadership, avec le staff qu’on a, ça va être une saison moyenne. Il faudra voir si tout s’emboîte. Si cela coïncide, tant mieux se réunissent.

McCourt a réinvesti en espérant retrouver rapidement la Ligue des champions

Frank McCourt a investi cet été pour “redémarrer la machine de l’OM”. La crise du Covid, la suspension du Financial Fair Play ainsi que les incidents à la Commanderie et les changements d’hommes conséquents avaient motivé l’actionnaire américain à entamer un nouveau cycle. Cette fois dans l’espoir que l’OM puisse rapidement générer suffisamment de revenus, notamment grâce à une présence en Ligue des Champions.

Le point de vue de l’actionnaire est bien sûr avant tout financier. L’OM a pu se constituer un effectif compétitif en un été grâce au réseau et aux bonnes idées de Pablo Longoria… mais cela a et aura un prix, avec des options d’achat qu’il faut payer à court terme et des salaires encore élevés pour certains joueurs. Sans vouloir mettre trop de pression sur Sampaoli, la direction de l’OM espère inclure une réduction des effectifs pour se qualifier pour la Ligue des champions pour les revenus que cette compétition génère et l’impact positif que cela peut avoir sur la valeur des joueurs pour financer les ventes possibles.

On rappelle parfois à Sampaoli que les joueurs qu’il voulait désespérément ont été déçus

Aux yeux de Jorge Sampaoli, ce n’est pas si clair. L’entraîneur argentin le répète souvent, même si cela fait sourire ou irriter certains dirigeants : il estime avoir une petite équipe jeune qui a peu d’expérience en commun et qui peut largement se perfectionner à plusieurs postes. Jorge Sampaoli a appelé au moins quatre recrues l’hiver dernier. Il n’en avait que deux, Sead Kolasinac et Cédric Bakambu. Cette attitude hivernale est également symptomatique des différences qui peuvent exister entre une vision financière et une vision sportive.

Pour la direction de l’Olympia, il s’agissait d’investissements relativement importants, notamment chez Bakambu, qui sera l’un ou l’un des joueurs les mieux payés de l’effectif la saison prochaine. Pour Sampaoli, ces ajouts n’ont pas suffi, d’autant que le défenseur bosniaque et l’attaquant congolais avaient besoin de temps pour retrouver un niveau physique acceptable pour réellement valoriser l’OM. Cela fait également partie du caractère de Sampaoli. Des briefings réguliers ont eu lieu cette saison en présence de Longoria, Sampaoli… et McCourt. L’Argentin connaît très bien la situation financière de l’OM et le suivi de la masse salariale par la DNCG. On lui rappelle parfois en interne que les joueurs qu’il voulait désespérément ont également été déçus. Mais il se contente de demander des renforts et se fait un plaisir de rappeler que les entraîneurs sont des “survivants” en poste qui doivent lutter pour améliorer sans cesse leur effectif.

Sampaoli n’aime pas entendre que cet OM a “le devoir” de se qualifier pour la C1

Néanmoins, chez Jorge Sampaoli, il y a une vision claire et authentique du pouvoir qui existe au sein de son effectif. Le technicien argentin estime avoir atteint son maximum avec un effectif réduit et un peu de resserrement dans certains secteurs, notamment sur le flanc gauche ou en attaque. L’ex-entraîneur argentin n’aime pas entendre dire que l’OM a “le devoir” de se qualifier pour la Ligue des Champions.

Défendant déjà son record, Sampaoli estime que ce serait tout un exploit de ramener Marseille en LDC alors que le club était en pleine crise il y a un an et demi. Selon nos informations, ce débat a même été inclus dans une discussion récente entre l’entraîneur phocéen et certains responsables de son vestiaire. Et cette fois tout le monde était d’accord : selon eux, cet OM serait trop dépendant d’une poignée de joueurs de qualité. Sampaoli espère qu’il sera en position de force lorsqu’il s’exprimera lors du récapitulatif de fin de saison. Cela place l’OM deuxième ou, au pire, troisième de Ligue 1.

Florent Germain à Marseille

Leave a Comment