Pourquoi la Formule 1 devient une ligue fermée et pourquoi Audi doit mettre Andretti devant elle

La position de Stefano Domenicali sur la candidature de l’équipe Andretti est passée quelque peu inaperçue le 2 juin dernier et l’absence de réponse qui a suivi en dit long sur l’envergure du sport que les organisateurs du championnat et les dix écuries qui s’y trouvent veulent définir pour les prochaines années. “Si quelqu’un veut venir, ça doit être vraiment important”avait prévenu le PDG italien du groupe de formule lors du forum “Le business de la F1” organisé par le Financial Times et Motorsport Network à Monaco.

Suivez les 24 Heures du Mans en direct sur Eurosport

Stefano Domenicali avait par ailleurs écarté les avances de Michael Andretti, promoteur du projet d’une nouvelle équipe américaine d’ici 2024, précisant que le plateau était revenu à un très bon niveau de rentabilité après une période de récession qui a failli gagner deux ou deux trois équipes dont la McLaren historique. “Tu es vraiment, vraiment fort. C’est une belle récompense pour eux. Ils ont investi en nous et en tant que tel, je pense que la communauté doit être respectée., avait insisté l’Italien, ancien patron de la Scuderia Ferrari. Bref, il n’est pas question de faire venir une 11e équipe à moins que cela ne représente une plus-value indéniable pour le sport.

Grand Prix d’Azerbaïdjan

Libre 2 : Leclerc répond à Pérez, Alonso crescendo

IL Y A 4 HEURES

https://i.eurosport.com/2022/03/25/3344556.jpg

Haas de ne plus suivre l’exemple

Bref, Michael Andretti avait été sollicité pour remettre son projet au placard, malgré des discussions fructueuses avec la Fédération Internationale de l’Automobile et le motoriste Renault. L’ancien pilote a peut-être blâmé le coup. Il n’a pas commenté cette fin d’irrecevabilité car le temps presse.

Andretti est un nom qui compte dans le monde du sport automobile et Michael, fils de Mario, le champion du monde 1978, est prêt à mettre sur la table les 200 millions d’euros réclamés par les dix équipes du championnat du monde 2022 (20 mars 2022). millions d’euros pour chacun) comme une dilution des bénéfices du sport pour compenser l’entrée d’une nouvelle équipe dans la course. Une sorte de péage pour les demandeurs douteux et aussi un prétexte, car si Andretti apportait effectivement une indemnisation en 2024, le problème du manque à gagner se poserait en 2025, qui est lié à la répartition des revenus à 11 au lieu de 10.

Le fait est que les équipes ont traversé des moments difficiles en 2020 et 2021 à cause de la pandémie et ne sont plus disposées à faire venir une équipe comme Haas comme elles l’étaient auparavant. Sept ans après son intégration au Championnat du Monde, elle n’a ni évolué ni véritablement acquis son indépendance d’un point de vue opérationnel : elle agit plus que jamais comme un satellite de Ferrari, sous-traitant la conception et le développement de sa monoplace et confiant la construction de sa voiture de course à Dallara.

https://i.eurosport.com/2022/06/10/3390655.jpg

Le choix d’Audi déterminera l’avenir d’Andretti

En 2016, Haas a été accueilli à bras ouverts par Bernie Ecclestone, l’ancien directeur des droits commerciaux du sport, pour une raison très simple : Manor était sur le point de disparaître – ce qui a pris effet à la fin de la saison – et il lui fallait un 20- Championnat du monde automobile 2017 de respecter les accords passés avec les organisateurs du Grand Prix, qui sur cette base paieront le prix du plateau.

Aujourd’hui, propriétaires et écuries de Formule 1 estiment que le modèle Manor voire Haas est obsolète et que la seule valeur ajoutée possible pour le championnat est celle d’un grand constructeur. Audi en l’occurrence, déclarée le 2 juin par la voix du président du groupe Volkswagen Herbert Diess comme un nouveau venu en F1 en 2026.

En repoussant résolument pour l’instant les avances de Michael Andretti, Stefano Domenicali laisse toutes les portes ouvertes à Audi, qui n’a évidemment pas encore tranché entre le rachat d’une écurie existante – Williams reste évidemment la seule option – ou une création. En effet, en acceptant l’engagement d’Andretti en 2024, le Formula Group s’exposerait au risque d’amener le constructeur à sa 12ème équipe dans le Championnat du Monde aux Rings en 2026, ce qui remettrait en cause l’écosystème de la Formule 1…

https://i.eurosport.com/2022/05/02/3365571.jpg

Grand Prix d’Azerbaïdjan

Libre 1 : Pérez monte fort, devant Leclerc et Verstappen

IL Y A 7 HEURES

Grand Prix d’Azerbaïdjan

Bakou, capitale maudite de Verstappen

HIER A 17H54

Leave a Comment