Pogba, Kanté, Kimpembe… A cinq mois du Mondial, le point sur la situation des Bleus en club

Ils sont trois des vingt-cinq bleus présents à ce rassemblement qui ont déjà scellé leur avenir ces dernières semaines. Aurélien Tchouaméni, qui a signé samedi au Real Madrid, est le dernier. Avant lui, Kylian Mbappé avait annoncé sa prolongation au Paris Saint-Germain et Boubacar Kamara son engagement à Aston Villa.

Dans les heures qui suivent leur quatrième et dernier match de Ligue des Nations face à la Croatie au Stade de France lundi 13 juin, les Bleus peuvent entrevoir leurs vacances… mais aussi leur avenir au club. Comme à l’accoutumée, ce rendez-vous de fin de saison a suscité une avalanche d’interrogations sur la suite de la carrière de plusieurs joueurs confrontés au choix de leur prochaine cible.

C’est notamment le cas de l’un des absents de la liste actuelle, Paul Pogba, toujours blessé. Le 1er juin, deux jours avant la défaite 2-1 de la France face au Danemark, Manchester United a annoncé le départ du milieu de terrain tricolore à l’expiration de son contrat le 30 juin. Pogba doit bien choisir son nouveau club, il veut gagner la Ligue des champions.

Autre sortie sûre, celle de William Saliba. Le plus grand espoir de la saison en Ligue 1 quittera l’Olympique de Marseille pour revenir à Arsenal, qui l’a prêté cette saison. “Il doit revenir. Il a l’expérience et l’environnement pour être compétitif avec nous. L’entraîneur des Gunners Mikel Arteta a assuré RMC Sport le 24 mai. A West Ham, Alphonse Aréola est prêté par le PSG, qui doit déjà gérer ses deux gardiens, Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas, qui ne veulent pas refaire une saison identique. Son avenir est en question.

D’autres bleus pourraient être amenés à réfléchir à leur avenir, comme N’Golo Kanté ou Adrien Rabiot. Leurs contrats expirent dans un an, en juin 2023. Leurs clubs doivent donc décider de les vendre, de les renouveler ou de les conserver cet été, quitte à les laisser gratuitement dans un an. Jonathan Clauss est dans la même situation et a admis Parisien seulement “discussions» étaient en cours à l’Atlético de Madrid. Certains sont courtisés par plusieurs clubs après une belle saison, comme Jules Koundé, Moussa Diaby ou Christopher Nkunku.

Presnel Kimpembe, capitaine des Bleus pour la première fois face à la Croatie (1-1), s’inquiète aussi pour son avenir. “J’ai 27 ans, je suis à un moment clé de ma carrière. Je pense que mon prochain contrat sera important. J’attends de rencontrer la nouvelle direction sportive du PSG et de lui parler du futur projet.” du club. Il faut en parler rapidement.” a présenté Kimpembe lors d’une conférence de presse le dimanche 5 juin. Comme le défenseur parisien, Wissam Ben Yedder a encore deux ans de contrat avec Monaco et a déclaré L’équipe “penser à son avenir (…) dans le désir de progrès”.

Le capitaine Presnel Kimpembe avec les Bleus lors du match contre la Croatie, le 6 juin (FRANCK FIFE / AFP)

De son côté, Antoine Griezmann, en difficulté avec les Bleus et au club, est bien parti pour poursuivre son aventure à l’Atlético de Madrid. “Grizou”, qui est revenu aux Colchoneros en prêt du FC Barcelone l’été dernier, signera finalement avec l’Atlético dans les prochaines semaines, selon Enrique Cerezo, le président du club madrilène. “C’est un joueur de l’Atlético et il restera avec nous”, dit-il à la mi-mai.

Certains bleus sont quasiment assurés de ne pas changer d’attitude cet été. Mattéo Guendouzi, qui veut continuer à la Canebière, doit voir son option d’achat levée par l’OM pour rester à Marseille, où Arsenal l’a prêté. Lucas Digne a signé pour Aston Villa en janvier dernier, tandis que Hugo Lloris, Theo Hernandez et Kingsley Coman ont récemment renouvelé leurs accords avec Tottenham, l’AC Milan et le Bayern Munich.

Interrogé à plusieurs reprises durant le rassemblement sur l’impact du mercato sur ses joueurs, Didier Deschamps s’est dit ravi que cette fois-ci se déroule pendant la Ligue des Nations : “C’est pire quand c’est au milieu de la Coupe du monde. J’ai déjà vu ça. S’il y a un avantage à ne pas jouer de Coupe du monde en juin et juillet, c’est tout.” Et sur la décision, sage ou non, de changer de club à quelques mois de la Coupe du monde, l’entraîneur a évalué : « Vous aurez le temps de vous habituer, de vous adapter. C’est mieux ainsi.”

Leave a Comment