“On avait les cartes en main”, regrette Hamouma

Pour atteindre la 18e place, synonyme de barrages, l’AS Saint-Etienne n’a d’autre choix que d’obtenir un bon résultat contre le FC Nantes ce samedi (à 21 heures). Dans le même temps, on espère un revers de Metz face au PSG. En conférence de presse, l’un des hôtes des Verts, Romain Hamouma, a insisté pour prendre ses responsabilités.

Comme les Girondins de Bordeaux, Saint-Etienne est un grand nom du football français qui risque de se retrouver en Ligue 2 la saison prochaine. Pour éviter ce scénario, les Verts n’ont qu’une solution : occuper la 18e place, ce qui équivaut à des barrages. Pour cela, les hommes de Pascal Dupraz doivent glaner des points contre le FC Nantes et espérer une contre-performance de Metz, qui rencontre le PSG ce samedi (à 21h) au Parc des Princes.

Une situation ambiguë qui va certainement mettre la pression sur tous les supporters stéphanois. Pourtant, le début d’année 2022 avec Dupraz en marge s’annonce bien. Mais les performances incohérentes de l’actuel 19e ont conduit à cette situation. Un constat que Romain Hamouma (35 ans) a regretté en conférence de presse : “Si on est dans cette situation, c’est parce qu’on n’a pas fait les choses nécessaires. Parce que nous n’avons pas gagné les matchs importants.”

“Nous avons tenu les cartes”

Pour le vétéran de l’équipe, il ne s’agit pas de chercher des excuses pour expliquer cette saison très compliquée. Selon l’attaquant, lui et ses coéquipiers avaient les armes pour rester dans l’élite : « On a finalement eu les cartes pour faire le boulot et on ne l’a pas fait. C’est notre faute. Ce sont des erreurs individuelles et collectives. Nous sommes les premiers responsables et nous devons l’assumer.

Il faut dire que les trois victoires de suite contre Angers, Montpellier et Strasbourg cet hiver laissaient présager une fin heureuse pour les Verts. Selon l’attaquant de 35 ans, ces réalisations peuvent en partie expliquer cette mauvaise fin de saison : “Beaucoup de gens ont vu comment nous sommes revenus. C’était beaucoup de travail acharné et nous en avons peut-être payé le prix. Inconsciemment, nous. » avons peut-être baissé le pied.

“Les équipes ne sont pas là pour s’offrir des cadeaux”

Saint-Etienne doit faire le boulot face à Nantes samedi. Les coéquipiers d’Eliaquim Mangala doivent aussi espérer un mauvais résultat de Metz face aux Parisiens. Les deux équipes comptent 31 points, mais les Messins ont une meilleure différence de buts.

Si le PSG est le grand favori, le fait qu’il n’y ait plus de matchs à l’enjeu pourrait inciter les dirigeants à ne pas donner tout ce qui pourrait ruiner les affaires de Metz. Mais pour Hamouma, un tel scénario ne serait pas un argument qui pourrait expliquer une éventuelle relégation : « Si Metz gagne leur match, ils l’ont fait, et si Paris n’a pas joué le match, c’est tout. On a fait ce que c’était. faut être dans cette situation (…) Les équipes ne sont pas là pour se faire des cadeaux.

Leave a Comment