Nice : une semaine en enfer

L’OGC Nice a-t-il tout perdu en une semaine ? Après avoir perdu la finale de Coupe de France contre le FC Nantes (0-1), les Aiglons ont quitté samedi le top 5 de Ligue 1 et se sont inclinés à Lille (1-3). Et le pessimisme règne en attendant le dernier jour à Reims…

Nice : une semaine en enfer

Une fin de saison terrible pour Christophe Galtier.

Le grand perdant de la semaine est l’OGC Nice. Les Aiglons, qui figuraient parmi les prétendants à la qualification en Ligue des champions depuis le début de la saison, ont finalement quitté samedi le top 5 de la Ligue 1 après leur défaite à domicile contre Lille (1-3) lors de la 37e journée.

A l’exception de la 6e place, première non européenne, les hommes de Christophe Galtier éliminés en totalité de la course de C1 voient désormais les billets Europa League et Europa League Conference s’éloigner…

Le retour des vestiaires fait (encore) mal aux Aiglons

Et c’est bien une semaine en enfer que vient de vivre l’Azuren Club. La désillusion était déjà grande samedi dernier lorsque Saint-Denis s’est incliné face à Nantes (0-1) en finale de la Coupe de France. Comme hier contre Lille, les hommes d’Amine Gouiri ont débuté la rencontre en favoris, mais après une première mi-temps convaincante, ils ont été sanctionnés d’un penalty par Ludovic Blas au retour des vestiaires. Elle n’a pas pu s’en remettre et hier l’égalisation de Jonathan David a eu le même effet.

On a de bonnes mi-temps, un bon quart d’heure, mais on a toujours du mal sur 95 minutes. Cependant, il s’agit d’un niveau élevé. Et ce soir nous le payons encore…, a regretté Andy Delort, tiré au micro de Cana l+ après le coup de sifflet final. Une poussée émotionnelle, encore une autre. La prestation de samedi a peut-être été encore plus dure que celle du Stade de France, et pour cause : Nice a mené Lille à la mi-temps et s’est quasiment retrouvé sur le podium en battant l’AS Monaco.

A. Delort Vu la saison qu’on fait, ça ferait mal…

Mais les Mongasques ont tenu bon face à Brest (4-2) pour prendre la 2e place avant l’ultime journée où Nice s’est incliné. Tout un symbole : Wissam Ben Yedder a inscrit un triplé pour l’ASM alors que Gouiri a porté son total de 15 matchs consécutifs sans marquer en L1… Deux dynamiques opposées et celle de l’OGCN arrive au pire moment possible. Vu la saison dans laquelle on est, ça ferait mal de ne pas se qualifier pour une Coupe d’Europe…confirme Delort.

Mathématiquement, la Ligue Europa et notamment la Conférence de Ligue Europa restent accessibles. Rennes (4e) compte deux points d’avance avant de se déplacer à Lille, Strasbourg (5e) a tout simplement la meilleure différence de buts mais devra tenir tête à l’Olympique de Marseille dans six jours au Vlodrome. Et pourtant le pessimisme règne sur la Promenade des Anglais, comme si le sort de la 38e journée était déjà scellé. La Coupe d’Europe ? Ça se complique, a admis Delort. C’est dommage parce qu’on était dans le match à la mi-temps Et cela aussi pour toute la saison. Qu’est-ce que c’est censé expliquer ? déception de Galtier : Nous n’avons plus notre destin entre nos mains donc nous devons rejoindre Reims et espérer que des équipes comme nous trébucheront sur le tapis ce soir. Non, je ne suis pas cardiaque, juste… Comme tous les supporters sans doute.

Pensez-vous que l’OGC Nice reviendra à Strasbourg ou à Rennes pour la dernière journée ? N’hésitez pas à réagir et à discuter dans la région Ajouter un commentaire

Leave a Comment