Montée de l’AJA en Ligue 1 : le récit d’une photo emblématique

« Je vois à peine le tir cadré de Birama Touré entrer dans les filets alors que le public est déjà sur le terrain. Je sors avec un autre photographe. Un vigile nous ordonne de nous placer près du CRS, nous sommes rapidement poussés contre une grille d’où surgissent soudain des pompiers, nous nous faufilons par cette grille qui surplombe les larges coursives extérieures du stade.

Des foules de spectateurs affluent des tribunes. Nous courons entre eux pour essayer d’atteindre la zone des médias, porte B. Nous devons franchir porte après porte. Expliquez à chaque fois qui nous sommes. Je vois l’entrée de loin, mais la foule bloque l’accès. Je décide de retraverser le terrain et de viser le tunnel du joueur. Nous fusionnons à nouveau avec les CRS et prenons deux jets de gaz lacrymogène. C’est comme avoir des oignons dans les yeux et du poivre dans les poumons ou la gorge.

prime Comment le Républicain a mobilisé l’Yonne vers la Ligue 1 autour des quatre matchs de l’AJA

Une fin coquine

Arrivé dans le tunnel, je vois sur ma gauche des personnes de l’état-major d’Auxerre. Je continue vers la salle des photographes. Range mon téléobjectif. Préparez mon grand angle et un petit zoom. La photo du dressing, c’est maintenant ou jamais. Je demande à mes collègues de la rédaction de soutenir ma candidature au club. Et puis, sur un coup de tête, je me précipite dans la loge, sachant pertinemment que le staff peut me refuser l’entrée. Les premiers visages croisés sont ceux d’un employé qui m’accompagne gentiment dans la maison, puis la direction du club et l’entraîneur. Personne ne bronche en me voyant. J’y vais. Les joueurs célèbrent leur victoire en musique. Certains commencent à poser pour la caméra. Je tire.

La buée se dépose sur l’objectif, je l’essuie plusieurs fois avec un mouchoir comme si mes yeux étaient encore trempés de gaz lacrymogène. Le groupe se resserre de plus en plus en prenant des photos, les cris de joie se font plus forts ! Les joueurs font signe au président James Zhou de les rejoindre. L’homme d’affaires chinois affiche ouvertement sa joie. La photo de “One” est ici.”

Propos recueillis par Vincent Robinet
[email protected]

Leave a Comment