Mickael Tison (US Montagnarde) : “J’aurais aimé rencontrer une Ligue 1”

Le dernier buteur incontournable de l’US Montagnarde, Mickaël Tison (37 ans), est éliminé samedi à Mane Braz. En paix ! Car son club de cœur est désormais assuré de retrouver le National 3.

Régional 1 (Jour 22). US Montagnarde v FC Auray, à Mane Braz, ce samedi (18h)

“Je suis arrivé au bout de ce que j’avais à transmettre”

“Ce sera mon dernier match. J’ai arrêté de jouer au football de compétition. Faut que je trouve quelque chose à faire (rires) ! Je vais essayer d’utiliser mon nouveau temps disponible avec ma famille et mes amis. Depuis 20 ans, j’ai toujours pu jouer sans blessures graves. Nous devons quitter l’endroit maintenant. Les garçons ont grandi. Et je suis arrivé au bout de ce que j’avais à transmettre. »

mission accomplie

« Ici, la mission est accomplie. je pars en paix On a fait ce qu’il fallait pour remonter l’équipe. Le but ? C’est encore plus agréable, mais le plus important c’est la montée. Depuis trois ans et l’arrivée de Laurent Bourmaud, il s’est passé quelque chose dans ce groupe, une sorte d’osmose. Puis Pierrick Le Bert est arrivé et nous a transmis d’autres valeurs, comme Nico (Cloarec), le tout sur un socle commun. Il y a une équipe solide, une équipe avec beaucoup de joie. »

Trois ascensions et de belles aventures en Coupe de France

« Je suis passé de CFA2 à CFA avec Pontivy. J’en ai fait une autre mais un peu écourtée – l’année de la réforme – où on termine 7ème et on obtient toujours N3. Mais ça n’a pas le même goût. Et puis cette saison. Il y a aussi la Coupe de France qui met des étoiles plein les yeux. J’ai fait quelques 32e, j’ai été 8e cinq ou six fois… Dommage que nous n’ayons pas pu communiquer avec les gens l’année dernière à cause du Covid-19. On a pu atteindre un 16e de finale (battu aux tirs au but à Saumur, N3) mais sans atteindre le record du club (8e de finale 1998-1999). Ça m’a permis de battre mon père et mon frère (rires)… Le seul bémol c’est que je n’ai jamais joué en Ligue 1 auparavant. Je le regretterais ad vitam aeternam ! On l’espérait la saison dernière… Dommage. »

Les meilleures saisons en soutien à l’attaquant

“J’ai eu deux bons sorts. La première, la saison précédant mon passage au GSI Pontivy (2008-2009). L’entraîneur Anthony Ludena m’avait remplacé juste derrière l’attaquant, avec trois n°6 en soutien. Il y en a aussi un autre au GSI (2011-2012) où j’étais excentrique milieu gauche ou attaquant remplaçant. J’avais fait quelques stats… J’avais l’impression d’avoir des bâtons. »

“J’ai beaucoup apprécié mon travail”

« Quand j’avais 18 ans, j’étais sous contrat au FC Lorient en tant qu’apprenti. Je n’avais pas été renouvelé. Da était meilleur que moi sur cette génération au centre de formation. Je suis revenu à La Montagne sans regrets, d’abord en équipe 2, puis en équipe 1. J’ai eu l’opportunité d’intégrer d’autres clubs CFA ou qui avaient l’ambition d’être en National 1, mais ce n’est jamais arrivé. J’attachais aussi beaucoup d’importance à mon travail et à mon avenir. Je n’ai jamais voulu faire de sacrifices à cet égard. »


Toute l’actualité du football amateur

Votre avis compte

Leave a Comment