Metz croit au chef-d’œuvre de la conservation

Le FC Metz, 19e du championnat, reçoit Angers samedi soir (21 heures, 37e journée de Ligue 1). Le club messin aborde ce sprint final avec une seule envie : réussir l’exploit de s’accrocher au moins au barrage.

Depuis la victoire de dimanche dernier contre Lyon (3-2), le vestiaire messin est optimiste quant à ses chances de rester en Ligue 1. La défaite de mercredi face à l’AS Saint-Etienne à Nice (4-2) a redonné espoir. Les hommes de Frédéric Antonetti, coincés dans la zone rouge depuis plusieurs mois (19e, à trois points de Saint-Etienne, barrage), joueront leur avenir contre Angers et le Paris SG lors des deux dernières journées.

“Peut-être que la chance tournera”

“On a vu que Troyes est capable de prendre un point au Parc (2-2, dimanche dernier, ndlr), pourquoi pas nous si on donne notre vie sur ce terrain. Angers sera le match crucial pour obtenir ce barrage. On va regarder le résultat des Verts, mais après une saison au moral difficile peut-être que la chance peut tourner en notre faveur”, révèle un sociétaire des Grenats.

Saint-Etienne sera dans le viseur du staff en espérant un faux pas face à Reims. « Il faut faire le boulot, le groupe a conscience de revenir un peu dans le jeu en fin de saison. La relation avec les fans n’était pas toujours bonne, nous méritions la critique. Mais dans une dernière ligne droite aussi importante pour le club, il faut se rendre, même si on n’a pas notre destin entre les pieds”, répète ce dirigeant.

Quel avenir pour Antonetti ?

Frédéric Antonetti relâche la pression depuis quelques semaines. Il répète à ses joueurs de se faire plaisir sur le terrain. En fin de match face à Lyon, le technicien n’a pas voulu changer son discours officiel : « Il y a peut-être une petite chance, mais je n’ai pas envie d’en parler. J’avais l’habitude de dire : ‘j’y crois’. .” et j’avais de nombreuses raisons d’y croire, mais ça n’a pas marché. Étaient libres.”

Contrairement aux informations publiées dans divers médias, le FC Metz n’a pas encore pris de décision sur l’avenir du technicien corse. Frédéric Antonetti a violemment réagi aux rumeurs sur son avenir la semaine dernière. « Des conneries (il coupe le journaliste). Des conneries ! Ce n’est pas du journalisme, c’est de la désinformation, avait laissé entendre le coach des Grenats aux médias. Quant à moi, des conneries. Le journaliste doit informer et bien dire les choses. Je ne pense pas par moi-même je suis assez grand pour penser par moi-même rassurez-vous.” “Il a une relation unique avec son Président, son avenir sera à Metz, son rôle exact n’est pas encore connu”, conclut ce leader du FC Metz. Le Corse a un contrat jusqu’en juin 2024.

Leave a Comment