MERCATO Paris – Favori pour succéder à Mauricio Pochettino, Christophe Galtier a-t-il les épaules pour le PSG ?

Quand on lui a posé la question début mai, Christophe Galtier l’a fait comme si souvent. Il s’arrêta comme pour passer en revue ses arguments, nous regarda dans les yeux et sourit largement : “C’est vrai que quand tu dois gérer une sélection ou un grand club tu as un avantage d’avoir joué dans cette équipe ou au moins d’avoir signé un gros parcours européen dans un club. Je n’en suis pas frustré.“Nous essayions de comprendre à l’époque pourquoi il ne faisait jamais partie de la discussion alors que les grands clubs cherchaient un nouveau manager. Galtier a réponse à tout. Mais cette semaine, sa fortune a peut-être changé.”

L’arrivée de Luis Campos, son ancien associé à Lille, en tant que conseiller de Nasser al-Khelaïfi a donné un coup de fouet à sa candidature alors que Paris cherche un successeur à Mauricio Pochettino. Et Le Parisien affirme ce samedi que l’entraîneur des Aiglons est aujourd’hui le favori. S’il reste des obstacles à franchir, à commencer par son départ de Nice où Ineos tient à lui, Galtier veut se plonger dans ce nouveau défi. Reste à savoir s’il a les épaules pour réussir là où Unai Emery, Thomas Tuchel et Mauricio Pochettino, entraîneurs qui avaient plus de références européennes que lui, ont échoué.

Christophe Galtier et Lille, champions de France 2021

Crédit photo : Getty Images

ligue 1

Priorité Galtier, option Mourinho : grosse bagarre pour le banc du PSG

IL Y A 4 HEURES

Il a réussi partout, mais…

A première vue, le pari est osé, mais pas dispensable. D’abord parce qu’à Campos, où le courant a toujours passé, il trouverait un environnement propice à son épanouissement. Avant de signer une première saison moyenne à Nice, Galtier a réussi partout. Il suffit de voir l’état de Saint-Etienne avant et après son déplacement pour mesurer son impact sur le succès des Verts sous son mandat (victoire de la Coupe de la Ligue 2013, premier trophée en 31 ans pour le club).

Il a ensuite amené Lille au bord de la relégation pour leur offrir un titre de champion de France inattendu sous le nez et la barbe des meilleures équipes de France, dont Paris. Là encore, son départ a plongé le LOSC dans une saison bien morose. Galtier a été élu trois fois meilleur entraîneur de L1, un record qu’il partage avec Laurent Blanc, et possède de solides références. Alors pourquoi sa candidature ne semble-t-elle pas tout à fait naturelle ? Car Galtier se heurte à certaines limites plus ou moins justifiables.

Christophe Galtier lors de la victoire de Lille sur la pelouse du Paris Saint-Germain en Ligue 1 le 3 avril 2021

Crédit photo : Getty Images

D’abord, il n’a pas la légitimité qu’une grande carrière de joueur pourrait lui donner. Alors que le Parc rêve de Zinedine Zidane, la carrière modeste en Ligue 1 et Ligue 2 (pas de coupe, 6 sélections avec les Espoirs) de l’ex-Angevin et des Marseillais contraste avec le bling-bling parisien. A 55 ans, il ne fait d’ailleurs pas partie de ses petits miracles d’entraîneur qui surfent sur une énorme hype (comme Julian Nagelsmann). Enfin, en tant que membre de la caste pragmatique, Galtier n’est pas en vogue comme Tuchel ou Emery, qui avaient une réputation flatteuse de tacticiens du football qui étaient motivés par et pour le jeu avant de venir à Paris.

J’essaie très fort de ne pas être une mode

Galtier prend Alex Ferguson comme référence, mais notamment Didier Deschamps et un ancien entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti. “Quant au jeu, je ne suis pas un joueur d’échecsnous a-t-il dit en mai. Je ne suis pas dogmatique, je suis pragmatique. J’ai beaucoup vu Sir Alex Ferguson. Je suis convaincu que Pep Guardiola est un très grand entraîneur, mais je n’appartiens pas, je ne suis pas un joueur d’échecs (…) J’essaie très fort de ne pas être une mode.”

Galtier : “J’essaie de ne pas être un effet de mode”

Un autre obstacle est le manque de références en Europe. Si l’objectif du PSG reste la victoire en Ligue des champions, c’est un pari de confier son destin à un entraîneur qui n’a jamais dépassé le 16e de finale de la Ligue Europa en sept apparitions.

chapeau de bouffon et bête bizarre

Sa seule participation à la C1 s’est avérée être un fiasco. Flanqué de Chelsea, de l’Ajax et de Valence, le LOSC n’avait récolté qu’un seul point en six matchs sous ses ordres et partageait la casquette muette de tout l’échiquier avec Genk. Meilleur manager de club de France, inconnu ou presque hors de nos frontières : voilà le paradoxe Galtier et un CV un peu étriqué au moment de reprendre l’un des clubs les plus ambitieux du monde.

Juste que le PSG veut changer de style. Moins clinquant, plus efficace et plus axé sur les talents nationaux. Galtier répond aux exigences. Son image médiatique très positive et sa communication maîtrisée sont deux autres atouts dont pourrait profiter le PSG. Galtier est une bête comique, toujours juste dans ses propos.

Jurdie zu Galtier : “Il y a beaucoup de similitudes entre un entraîneur de football et un directeur sportif”

Ambitieux sans être arrogant, toujours honnête dans la défaite, sensible aux problèmes du monde qui l’entoure et loin des discours aseptisés et sans émotion d’un Pochettino tranchant comme un rasoir. Lorsqu’on lui a demandé s’il pouvait faire carrière dans un grand club, il a fixé ses yeux sur les nôtres, marquant comme toujours un temps de réflexion et avec un charmant sourire : “Il n’y a pas de plafond de verre au-dessus de ma tête ou je vais le briser. Le plus important est d’être heureux.“Il le serait sûrement quand il arriverait à Paris.

ligue 1

La signature de Campos au PSG officialisée la semaine prochaine ?

HIER A 17H25

ligue 1

“Ce serait bien de ramener Benzema maintenant”: Lacombe rêve du retour de Lacazette

HIER A 11H20

Leave a Comment