Mercato : Le point sur le staff central et offensif

Fuite de la signature d'Adam Buksa

Après deux saisons et deux 7e places en Ligue 1, le RC Lens fait face à une phase cruciale : expiration de contrat, passage à 18 clubs en L1 avec quatre tours en mai 2023 et leaders tant convoités… Il n’en faudra pas pendant la été Manquer le mercato pour continuer sur sa lancée et véritablement immortaliser le club dans l’élite. Présentation, ligne par ligne.

milieu de terrain

Avec Seko Fofana, Cheick Doucoure et Gaël Kakutaet l’éclosion de David Pereira Da Costale milieu de terrain est la grande force du RC Lens depuis deux saisons.
Mais c’est aussi là que résident les plus grandes questions. Très courtisés, Fofana et Doucouré seront difficiles à retenir, bien qu’aucun des deux n’ait exprimé le désir de partir à tout prix.
Gaël Kakuta, un an après la fin de son contrat, pourrait envisager de signer plus longtemps ailleurs. Cependant, il continuerait à rivaliser avec David Pereira Da Costa, qui entame une saison de confirmation.

Yannick Cahuzac Il a déjà pris sa retraite sportive. Il s’est également vu proposer un poste d’assistant.
Mais le RC Lens a déjà une longueur d’avance : Patrick BERG a été arrêté en janvier dernier. Peu utilisé, il aura encore eu le temps de s’adapter. Dans un autre registre que Doucouré, le Norvégien joue un rôle plus défensif.

Le jeune Polonais Lukasz Poreba semble être l’une des premières recrues officielles du milieu de terrain en pole position. A 22 ans, il aurait pu signer cet hiver.
Il devrait arriver gratuitement cet été. Il semble avoir le profil d’un relayeur puissant qui se positionnerait donc plutôt à la place de Seko Fofana dans l’organisation tactique de Franck Haise.
Autre nom qui a été publié jusqu’à présent, mais qui reste davantage une rumeur : celui de l’international guinéen de Moreirense (Portugal). Ibrahima Camara. Très athlétique, son profil est celui du jumeau de Cheick Doucouré.

Un autre jeune Polonais est également sur le point de signer à Lens et de rejoindre ce contingent : BartoszTalar, qui a été limogé après un entraînement à l’Olympique Lyonnais. Son statut indiquerait plutôt qu’il vient en premier pour renforcer l’équipe réserve.

La direction du sport automobile doit également composer avec les retours de prêt de Tom Ducrocq, Jonathan Varane et Adam Oudjani.
Le premier revient blessé de Bastia, où il a passé 2 ans en équipe nationale puis en Ligue 2, jusqu’à cette blessure à la hanche. Le deuxième n’était qu’une alternative à Rodez (Ligue 2).
Adam Oudjani a connu une saison en demi-teinte à Saint-Brieuc en National.
Enfin, le groupe de National 2 (devenu National 3), qui a peiné toute la saison, offre peu d’opportunités, avec le seul Mamadou Camara qui pourrait potentiellement être présent en colonie de vacances. Pure fourrure lensois, Ryan Merlen n’est pas retenu.

Attaque

C’est l’autre grand projet de l’été : le front de l’attaque doit être repensé. Le Racing compte beaucoup de joueurs pour seulement deux postes. Cependant, des départs seront nécessaires pour renforcer l’équipe.

Florian Sotoca, qui a prolongé son contrat jusqu’en 2024, reste l’un des piliers du coach. C’est pour l’instant la seule certitude que l’on puisse avoir sur le profil de l’attaque lensoise la saison prochaine.

Arnaud Kalimuendo, l’autre titulaire incontesté, ne devrait même pas rester au Paris Saint-Germain. Prêté deux ans à Lens, il en coûtera près de 13 M€ pour convaincre le PSG de le laisser partir.
Une somme qui doit correspondre à un salaire attractif pour le jeune attaquant. Lens ne tentera pas de se coordonner avec les autres équipes intéressées, notamment en Angleterre. Le joueur a laissé entendre dans un message de fin de saison que son avenir n’était plus avec Lens.

Et son remplaçant est déjà connu : l’attaquant de la MLS, Adam Buksa (photo), suivra le même chemin que son compatriote Frankowski. Les médias turcs, qui le suivent depuis, ont déjà plus que leaké ce transfert, photo à l’appui. Il joue actuellement aux côtés de Robert Lewandowski dans la Ligue des Nations.

Ignace Ganago avait très bien commencé sa carrière lensoise. Mais à partir de ce premier quart de compétition en 2020, force est de constater qu’il n’a rien d’un gardien potentiel.
Arrivé pour une somme de 6 M€, il semble difficile d’imaginer une sortie anticipée pour ce joueur de 23 ans à la satisfaction du club.
Wesley a dit lui est arrivé libre. Il entamera certainement sa deuxième saison au club avec un statut similaire à cette année. Cependant, comme Ganago, il ne pourrait pas être retenu en cas d’offre intéressante.

Jean Corentin S’il se retrouve dans une situation encore plus précaire côté jeu : héros à Paris fin avril, il n’a pas démérité de son investissement dans le club depuis son arrivée en janvier 2020.
Il débutera sa dernière année de contrat à Lens mais devrait considérer toute suggestion extérieure pour trouver du temps de jeu.

Ibrahima Baldé s’est enfin fait une petite place dans le groupe professionnel cette saison. Comme d’autres jeunes comme lui, un prêt pourrait lui permettre de revenir plus fort pour rivaliser avec d’autres joueurs à son poste.

Vice versa, Simon Banza pourrait revenir de son prêt réussi au Portugal (une douzaine de buts avec Famalicão). Si Famalicão disposait d’une option d’achat, elle ne sera pas exercée. Le joueur, qui est lui aussi en fin de contrat en 2023, ne s’est jamais caché de se débarrasser de l’étiquette de remplacement, si on est plutôt un super sub. Avec sa côte qui explose au Portugal, Braga s’y intéresse. Une offre d’un peu moins de 5 millions d’euros est en cours de négociation.
Côté club en revanche, force est de constater que le retour de Simon Banza augmenterait la qualité de l’effectif et renforcerait la concurrence à l’avant.

Après tout, avec Buksa remplaçant Kalimuendo, la première chose qui reste à faire est de gérer cette affaire Banza. De plus, un dégraissage est nécessaire avant réglage.


Leave a Comment