mercato, Kamara, Milik… l’interview intégrale de Longoria à Rothen s’enflamme

Au terme d’une saison où l’OM a terminé deuxième du championnat et qualifié pour la Ligue des champions, le président du club Pablo Longoria a pris le temps d’évoquer en profondeur le résultat de l’émission Rothen s’enflamme sur RMC.

Bonjour Président, comment allez-vous ? A quoi ressemble le début du mercato ?

C’est mieux que vendredi, c’est sûr. Après un peu de fête, nous avons passé une soirée très intense sur le plan émotionnel. Le début de semaine a été un mélange de joie et de fatigue, mais nous sommes déjà concentrés sur le démarrage du travail et l’organisation du mercato.

Est-ce l’objectif de prolonger Jorge Sampaoli, à qui il reste un an de contrat ?

Parler de Jorge Sampaoli, c’est parler d’un grand entraîneur qui a fait des choses exceptionnelles tout au long de la saison. C’est important de faire le bilan de la saison, on l’a déjà fait. Au cours des dernières semaines, nous avons analysé beaucoup de ce que nous avons bien fait et ce que nous pouvons améliorer. Il y a beaucoup d’autocritique au sein du club. Notre prétention est élevée. L’intention du club est de donner une continuité à ce projet. Il faut viser la stabilité, ce qui n’est pas toujours facile à trouver dans le football. Il faut trouver la logique, la continuité et la régularité dans la prise de décision.

Votre intention est donc de l’agrandir…

Jorge Sampaoli est une personne fondamentale pour le projet.

Il veut un recrutement digne de ce nom pour améliorer l’équipe et pas seulement atteindre la Ligue des champions la saison prochaine…

C’est évident, d’autant plus que c’est très important pour nous d’être compétitifs en Ligue des champions. C’est l’un de nos objectifs. On connaît la difficulté historique des clubs français qualifiés en Ligue des champions, à avoir de la régularité et à enchaîner les compétitions entre le championnat et la Ligue des champions… Le niveau d’épreuve de la Ligue des champions, non seulement physique mais surtout mental, est très important. Il faut être préparé mentalement pour être compétitif en Ligue des champions et un habitué de la ligue. Il sera donc important d’avoir des joueurs qui correspondent aux exigences du club. Les commentaires de Jorge Sampaoli ne me dérangent pas. Ils reflètent les normes que nous avons également en interne.

Discuter avec Arsenal pour finaliser le transfert de William Saliba ?

Nous avons eu beaucoup de conversations sur l’analyse de la saison de William Saliba, surtout ces derniers jours. Il a connu une saison exceptionnelle avec l’un des plus grands nombres de matchs disputés en Europe. Il a aussi intégré l’équipe de France ce qui est incroyable à son âge. Nous avons eu beaucoup de discussions internes sur ce que nous pouvons faire pour découvrir quelles sont les possibilités. On respecte son club, on doit remercier Arsenal. C’est un club sympathique qui nous a beaucoup aidés lors du dernier mercato. Nous avons de très bonnes relations. Il faut se parler, voir s’il y a une possibilité d’arriver à un accord entre les clubs, il y a la volonté du joueur, la volonté du club… Mais surtout, il faut respecter Arsenal.

L’OM est-il en position de mettre 30m sur la table pour Saliba si jamais Arsenal est d’accord ?

Je ne parle ni de chiffres ni de prix. Il existe différentes stratégies, différentes manières de réaliser des transactions. Un accord est particulièrement nécessaire lorsqu’il existe des opportunités d’avancement. En France, je constate qu’on parle beaucoup de prix de transfert. Les opérations sont beaucoup plus compliquées que de simplement parler d’un prix de transfert fixe. Parce que ce n’est pas la même chose que de payer 60 millions d’euros en espèces ou 60 millions d’euros en six ou sept ans.

William Saliba ne vous a-t-il pas interpellé avec cette affirmation ?

Tout le monde connaît la valeur du joueur. Nous ne le saurons pas, mais il y a beaucoup de conversations dans le football. Il faut respecter tout le monde. Car quand Arsenal a finalement fait venir William Saliba de Saint-Etienne, ils ont fait un gros effort financier pour un jeune joueur. Dans le football, tout est une question de respect et d’équilibre entre chacun.

Beaucoup de mots n’ont pas été retenus

S’il n’y a eu qu’un seul échec dans la saison de l’OM, ​​ce pourrait être dans la relation entre Sampaoli et Milik. Arkadiusz Milik peut-il rester à Marseille une saison supplémentaire ?

C’est un joueur qui est sous contrat avec nous. Nous avons eu des conversations avec lui toute la saison. On veut donner une continuité à ce projet la saison prochaine, avec ces joueurs qui nous ont amenés à la deuxième place du championnat. Il est important de donner une continuité à ce groupe. Comme je le dis toujours, entre des gens intelligents, un équilibre est toujours possible.

Le club avait-il les moyens de garder Boubacar Kamara ? Êtes-vous désolé de ne pas avoir réussi à le faire changer d’avis ?

Dans la vie, il faut toujours respecter les choix personnels. On m’a posé cette question à plusieurs reprises, pas seulement pour Kamara. Mais quand il s’agit d’un joueur libre, je dis toujours qu’il faut respecter les choix personnels de chaque joueur. On regrette au sein du club, moi aussi. Je dis toujours que je n’ai jamais perdu un joueur libre dans ma carrière. Nous avons beaucoup discuté avec son entourage, proposant plusieurs options. Mais la liberté de choix individuelle de chacun est toujours respectée. Même s’il faut retenir une chose : c’est compliqué dans le monde du football d’aujourd’hui. C’est une tendance depuis deux ou trois saisons : de plus en plus de joueurs quittent leur club formateur gratuitement après la fin de leur contrat, et ce n’est pas une bonne tendance pour le football en général. Ce sujet fait l’objet de débats entre dirigeants du football européen. C’est une tendance de plus en plus dangereuse. Et surtout, c’est une décision individuelle et c’est un joueur qui s’est beaucoup investi dans le projet cette saison. Il a réalisé une excellente fin de saison, conscient du risque de blessure que courent les joueurs en transfert libre avec cet engagement. Son niveau de performance lors du dernier mois de compétition a été l’une des clés qui nous a permis d’atteindre nos objectifs.

Est-il vrai que l’agent de Kamara vous a appelé fin décembre pour vous informer que le joueur ne sera pas libéré ?

Je n’aime pas parler de conversations privées et de leur contenu. Je crois au respect entre les gens. Mais dans la vie je crois aussi à la parole donnée. Et ici beaucoup de mots ont été donnés qui n’ont pas été gardés.

L’OM travaille-t-il déjà sur des dossiers en attendant la décision du TAS sur Pape Gueye ?

Il faut améliorer l’effectif, il faut être exigeant. Certains joueurs sont partis, nous devons les remplacer. Pour permettre à l’équipe de tourner, incluez tous les joueurs dans une rotation. Mais notre objectif est avant tout de construire un projet sur le long terme, avec des profils adaptés à Jorge Sampaoli. Cela fait maintenant plusieurs semaines que nous avons commencé à travailler sur différents morceaux. On recherche des joueurs offensifs, des milieux de terrain avec le départ de Kamara. Pour certains postes, c’est évident. Mais nous cherchons toujours comment nous pouvons améliorer cette main-d’œuvre.

Steve Mandanda partira-t-il ?

Il a un contrat avec le club. C’est un joueur très important. Il a joué un rôle très important dans le bien-être du groupe en fin de saison, la performance. Le niveau de performance de Pau (Lopez) tout au long de la saison est exceptionnel. Pendant un certain temps, il a été le gardien de but avec les draps les plus propres d’Europe. En tant que dirigeant, je suis fier d’avoir cette compétition entre gardiens, d’avoir des gardiens d’un niveau aussi exceptionnel. Mais c’est une question à laquelle il faut réfléchir : quel est le rôle du gardien de but ? La gestion des gardiens de but est l’un des problèmes les plus difficiles du football aujourd’hui. Il y a vingt ans, nous avions un rôle de gardien de but très clair et un deuxième rôle de gardien de but. La situation n’est plus tout à fait la même depuis cinq ans. Et dans de nombreux clubs européens, notamment au plus haut niveau, ce type de management est très compliqué à mettre en place. Prenons l’exemple de l’Inter avec Handanovic et Radu. Radu, lui, joue un match toute la saison à cause d’une grosse erreur. Quelle est la meilleure gestion des gardiens de but de football ? Il est difficile de répondre à cette question.

Dans la grande majorité des grands clubs, il y a toujours un gardien n°1 et un n°2, non ?

J’ai joué avec Buffon pendant de nombreuses saisons à la Juventus. Buffon, il a joué 15 matchs, 10 matchs, Szczesny a joué son match, Neto aussi. Cela dépend du niveau de tuteurs que vous avez et en particulier du respect que vous avez pour vos tuteurs.

Quelle grosse surprise peut-il y avoir dans ce mercato ?

En France on aime de plus en plus le mercato, c’est très italien ! Je ne citerai pas de noms. Nous travaillons tous les jours au sein du club avec les scouts, David Friio (directeur technique) et nous avons déjà des échanges quotidiens avec Jorge Sampaoli. Ce que nous pouvons promettre, c’est beaucoup de travail avec des profils qui correspondent très bien à Jorge Sampaoli. Nous essaierons d’améliorer encore le niveau de cet effectif.

Avez-vous senti grandir la passion de Frank McCourt pour l’OM ?

Depuis que je suis au club, Frank McCourt est très impliqué dans le projet. Il m’a personnellement donné beaucoup de confiance, beaucoup de courage pour faire les choses. C’est lui qui mourait d’envie de venir au dernier match de la saison pour partager ces moments avec sa famille. Je pense que c’est incroyable pour lui de pouvoir vivre un tel moment dans le monde du sport, dans le monde du football, avec sa famille. Avant le match, il voulait vraiment parler à Sampaoli, lui donner confiance. Posséder un club, c’est vivre ces moments, ce genre d’émotions. Son haut engagement envers le club est récompensé par des soirées comme celle-ci. Personnellement, en tant que président, je suis heureux qu’il ait pu vivre ce genre d’émotions.

Leave a Comment