Majer appelle Genesio “le meilleur entraîneur” qu’il ait jamais eu

Lovro Majer (24 ans) ne regrette pas son passage au Stade Rennais, malgré le scepticisme qui a accompagné ce transfert. Dix mois plus tard, il savoure sa progression et loue le travail de son entraîneur Bruno Genesio.

Lorsque Lovro Majer (24 ans) a signé à Rennes en toute fin de mercato l’été dernier, il a provoqué quelques malentendus en Croatie. Dix mois plus tard, le milieu de terrain croate ne regrette rien après une saison réussie au club breton (six buts, sept passes décisives en 36 matches toutes compétitions confondues).

“La Croatie a beaucoup de joueurs avec un bon niveau technique, mais tactiquement et physiquement le championnat n’est pas comparable à la Ligue 1″, confiait l’ancien joueur du Dinamo Zagreb dans un entretien à So Foot. Aujourd’hui, je ne suis plus le même joueur. Je suis venu à Rennes à la fin du mercato estival, soit une dizaine de mois, et j’ai énormément progressé grâce au club, au staff…”

“Beaucoup de joueurs aiment vraiment travailler avec lui”

Il cite notamment Bruno Genesio comme le principal responsable de ses premiers pas réussis en Bretagne. « Pour moi, c’est un super entraîneur, probablement le meilleur avec qui j’ai travaillé depuis le début de ma carrière, pour être honnête, assure Majer. C’est quelqu’un qui sait vous mettre dans les conditions idéales, à l’entraînement comme pendant les matchs, et qui.” a une approche très moderne du jeu, qu’il soit offensif ou défensif. Je pense que beaucoup de joueurs aiment vraiment travailler avec lui. Le football que nous proposons avec Rennes est clairement celui que j’aime regarder : un football vivant, attractif, avec beaucoup de buts. .. C’est juste amusant.”

>> Suivez toutes les informations du mercato en LIVE

L’international croate (7 sélections, 2 buts), qui dispose d’un contrat jusqu’en 2026, n’envisage pas de quitter la capitale bretonne cet été malgré l’intérêt suscité par ses performances. “Tout va bien pour le moment”, explique-t-il. Je pense que je suis dans une bonne phase, que j’ai fait une bonne première saison en France, que la sélection se passe bien, mais que je peux aussi continuer à progresser dans plusieurs domaines.”

Un départ pas à l’ordre du jour

“Je sais que beaucoup de choses ont été écrites sur mon avenir, mais je prends l’intérêt des autres clubs pour le moment comme une confirmation que je fais bien les choses”, conclut-il. Je suis heureux à Rennes, j’aime la ville. J’apprends encore le français au club… Pour le moment, j’ai un ou deux cours par semaine, mais il reste encore une saison et je parlerai encore mieux la langue.”

Leave a Comment