L’UEFA explique pourquoi le but de Benzema a été refusé

Des sources de l’UEFA ont expliqué à Marca pourquoi le but de Karim Benzema lors de la finale de la Ligue des champions de samedi, que le Real Madrid a battu Liverpool 1-0, a été exclu pour hors-jeu.

En fin de compte, la décision n’a pas nui au Real Madrid. Mais avant l’unique but de la rencontre, inscrit par Vinicius en deuxième période, les Merengues se sont vu refuser un but de Karim Benzema en finale de Ligue des champions samedi face à Liverpool (1-0). Après une action confuse, le ballon atterrit à nouveau avec le Français qui avait trompé Alisson Becker. Après de longues minutes, l’assistant vidéo (VAR) a finalement déterminé que le Français était hors-jeu.

>> Chaos au Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions : l’actualité en direct

La passe de Fabinho n’était pas intentionnelle

Alors que Benzema était bien positionné devant le dernier défenseur (Van Dijk, tandis que Robertson remplaçait le mieux placé Becker), la touche de Fabinho le remettait en jeu. Mais selon des sources de l’UEFA contactées par Marca, l’intention du Brésilien n’a pas été maintenue et cela change tout. Les arbitres ont supposé que le milieu de terrain de Liverpool – lors de l’affrontement avec Federico Valverde – avait touché le ballon mais ne l’avait pas sciemment joué dans la direction du Français. Si cela avait été le cas, le but aurait été accordé. Benzema était hors-jeu là-bas.

“La VAR et Mr Turpin ont considéré que Fabinho s’était jeté pour défendre le ballon de Valverde, mais sans intention de le jouer, juste pour intercepter l’éventuelle passe de Valverde, explique le journal. C’est la nuance clé de la touche de Fabinho (plutôt que d’essayer de jouer le ballon) ne sera pas compté comme annulant le hors-jeu de Benzema. “Le jeu” commence avec la touche de Valverde. Et puis Benzema était déjà en tête.”

La règle stipule: “Un joueur en position de hors-jeu n’a pas profité de cette position s’il reçoit le ballon d’un adversaire qui joue le ballon intentionnellement.” Cependant, ce point reste lié à une interprétation très subjective des arbitres.

Le média espagnol ne manque pas de rappeler que les arbitres avaient validé le but de Kylian Mbappé en finale de la Ligue des Nations face à l’Espagne (2-1) après un tacle d’Eric Garcia, qui était entré en jeu en touchant le ballon à l’attaquant français, mais clairement hors-jeu. L’intention de l’avocat de la défense n’était pas évidente ici. Quelques mois plus tard, la victoire finale du Real, qui remporte la 14e Ligue des champions de son histoire, évite enfin une nouvelle polémique. Cela n’a d’ailleurs pas empêché Benzema de devenir le meilleur buteur de cette édition (15).

Leave a Comment