Lopez promet un changement après “l’échec collectif et personnel”

Dans un communiqué publié ce samedi soir, suite à la relégation des Girondins de Bordeaux en Ligue 2, le président Gérard Lopez a accepté sa responsabilité pour ce qu’il considère comme “collectif et personnel”. Des changements ont déjà été annoncés.

Malgré une récente victoire (4-2) face à Brest, Bordeaux évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Dans un communiqué publié samedi soir, le président assume cet “échec collectif et personnel”.

« En tant que Président des Girondins de Bordeaux, j’assume pleinement ma part de responsabilité. Comme vous tous, je suis très attristé par cette relégation qui va nous obliger à penser différemment l’avenir”, a commenté Gérard Lopez. En ce jour bien triste, j’ai une grosse pensée pour nos supporters, le personnel du club, nos partenaires et tous les amoureux de Marine et Blanc.

Avec 91 buts encaissés et 31 points encaissés en 38 journées, Bordeaux a connu une année difficile, également marquée par diverses polémiques, comme les incidents entre les Ultras et des dirigeants comme Benoît Costil et Laurent Koscielny. “Nous n’étions pas à la hauteur. C’est un fait. Pourquoi ? Comment ? Les raisons sont nombreuses. Dès ma prise de fonctions en juillet dernier, j’ai pourtant insisté sur le fait que cette reprise du club était un salut. Plus compliqué que prévu Gérard Lopez a estimé qu’il avait un lourd héritage à porter, il s’agira dans les prochaines semaines de faire un bilan détaillé des responsabilités de chacun, de toutes les erreurs qui ont été commises et surtout de les comprendre. “

Lopez veut retourner directement en Ligue 1

Gérard Lopez annonce des “changements” dans les semaines à venir qui sont “nécessaires” mais “ne changent rien” à sa “revendication de leadership”. “Alors maintenant il faut assumer, se relever et construire un projet qui doit permettre au club d’être ambitieux la saison prochaine avec l’objectif de se hisser dans l’élite, assure l’entrepreneur. On sait que ce sera très difficile, mais ensemble.” il faut croire à un renouveau girondin. L’actionnaire Jogo Bonito, et Fortress et King Street, qui restent créanciers, travailleront main dans la main pour rendre cette relance possible.

Bordeaux est relégué pour la première fois depuis 1991, même s’il s’agissait d’une relégation administrative à l’époque.

Leave a Comment