L’OM en force, Mbappé en star, Metz et Bordeaux relégués

Le ‘Der’ du Paris SG face à Metz (5-0) a été complètement éclipsé par la prolongation jusqu’en 2025 de l’attaquant vedette Kylian Mbappé, rumeur dans l’après-midi et confirmée par le président Nasser Al-Khelaïfi avant le coup d’envoi, tout le monde souriant à côté de son bijou .

“Très heureux de rester en France, à Paris, dans ma ville”, l’attaquant avidement courtisé par le Real Madrid a reçu l’ovation du Parc des Princes, euphorique puis émerveillé par le triplé (25e, 28e, 50e) du Champions du Monde français.

Le numéro 7 des Rouge et Bleu, qui bat tous les records, est devenu le premier joueur à boucler une saison de L1 en tant que meilleur buteur (28) et meilleur passeur (17). Et alors que la fête était au rendez-vous, Neymar a marqué son 100e but avec Paris et Angel Di Maria, son dernier, en larmes, pour terminer sept ans dans la capitale française.

C1 : Marseille double Monaco dans les buts

Au Vélodrome, les supporters de l’OM ont vécu une soirée magique : un carton 4-0 contre Strasbourg et une égalisation dans le temps additionnel pour Lens contre Monaco (2-2), équivalent à la deuxième place et à la qualification directe pour la prochaine Ligue des champions.

Les Marseillais ont retrouvé le strapontin que les Monégasques leur avaient arraché le week-end dernier après un scénario incroyable. Avec Gerson (double), Under et Bakambu côté Olympique, sans oublier Ganago, buteur du RC Lens à la 96e minute.

Les Olympiens chercheront à faire mieux en C1 l’an prochain que les Extras, où ils ont terminé derniers du groupe lors de leur dernière apparition en 2020/21. Le dragster monégasque, porté à Lens sur la lancée de ses neuf victoires consécutives, s’est finalement arrêté juste avant la ligne d’arrivée.

L’équipe de Philippe Clément, encore huitième à la mi-mars, s’est retrouvée sur la dernière marche du podium. Il faudra passer par un tour préliminaire, puis un play-off, qu’il faudra gagner en août pour accéder à la lucrative phase de poules de la Ligue des champions. En cas d’échec, le club sera reversé de la Principauté à la Ligue Europa.

Européenne Rennes et Nice

Rennes a beaucoup transpiré samedi soir mais le match nul à Lille (2-2) a suffi à leur faire plaisir. Les Bretons terminent l’exercice 2020/21 à la quatrième place, avec le même nombre de points que Nice mais une différence de buts nettement supérieure.

N’eût été le but tardif de Guirassy, ​​l’équipe de Bruno Genesio aurait été battue à Reims par un Niçois complètement déchaîné sur le poteau (3-2). Les Aiglons menaient 2-0 après moins de 20 minutes et ont battu leurs hôtes en seconde période grâce au triplé d’Andy Delort.

L’OGC Nice devra se contenter de la conférence de la Ligue Europa la saison prochaine, lot de consolation décevant pour une équipe encore 2e du championnat début mars. La déduction d’un point infligée à l’OM après des excès à l’Allianz Riviera en août aura été la ruine du club Ineos.

Strasbourg a perdu son billet européen au Vélodrome, terminant sa superbe saison à la sixième place, devant Lens, puis Lyon, huitième après sa victoire 2-1 à Clermont.

Les Verts sont toujours vivants

L’AS Saint-Etienne conserve la chance de rester en Ligue 1 après son magnifique match nul à Nantes (1-1), où Hamouma était en tenue de super-héros pendant le dernier quart d’heure.

En position de barrage, les Verts rencontrent Auxerre, vainqueur des barrages de deuxième division, lors d’un match retour les 26 et 29 mai au stade Geoffroy-Guichard, où une tribune est toujours fermée pour raison disciplinaire.

La ténacité des Stéphanois fait le malheur de Metz, dix-neuvième avec un point en moins. Les Grenats reviennent en Ligue 2 trois ans après leur sortie. Vous descendez à l’étage inférieur en compagnie de Bordeaux, monument historique du Championnat de France, descendu pour la première fois depuis 1991 (rétrogradation administrative).

Leave a Comment