Ligue des Nations. Qui est Wilfried Gnonto, la nouvelle pièce d’or de l’Italie ?

Le début de la campagne électorale de la ligue souffle un vent d’optimisme en Italie. Accablée par la non-qualification pour la Coupe du monde 2022 et récemment battue par l’Argentine (0-3) en Finalissima, la Nazionale s’est rassurée face à l’Allemagne (1-1) et la Hongrie (2-1). Elle a aussi profité de ces rencontres pour découvrir les visages prometteurs d’une nouvelle génération.

En deux matchs, elle a vu sept nouveaux profils à l’œuvre, portant pour la première fois le maillot azur. L’un d’eux aime toute curiosité : Wilfried Gnonto. À la 65e minute contre l’équipe, l’attaquant de 18,5 ans n’a eu besoin que de cinq minutes pour briller avec une passe décisive avant de faire son premier onze de départ trois jours plus tard. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle pépite de la Squadra Azzura.

De l’Inter à Zurich

Grands espoirs de l’académie Inter, qu’il a rejoint à l’âge de 9 ans, le Verbania originaire de la région du Piémont n’a jamais évolué en Serie A. Après huit ans avec le club milanais, il a finalement choisi de mettre fin à ses études au club, malgré une proposition de premier contrat professionnel pour prolonger son temps de jeu.

Libre de tout contrat et sans jamais avoir porté le maillot des Nerazzurri en professionnel, il a traversé les Alpes au FC Zürich (Suisse) en juillet 2020. D’abord utilisé depuis la réserve, il a rapidement fait son chemin avec les A, disputant 26 matchs de Super League (608 minutes, 1 but et 4 passes décisives) lors de sa première saison.

Une adaptation réussie avant la révélation de l’an dernier. L’avant-centre a marqué dix buts et fourni cinq passes décisives avec le club suisse. Ce qui contribue largement à décrocher le treizième titre de champion suisse du FCZ et à attirer l’attention de Roberto Mancini pour participer à la reconstruction de l’effectif italien.

Premier joueur de la Nazionale, né en 2003

Exilé en Suisse, le petit gabarit (1,70 m) a pourtant été longtemps surveillé par le staff italien. Il a visité toutes les catégories de jeunes de la sélection depuis les moins de 16 ans. En 2019, à seulement 15 ans, il a même participé à la Coupe du monde U17. Malgré son jeune âge, il a marqué trois buts et est devenu le meilleur buteur de son équipe, qui a été éliminée par les éventuels vainqueurs du Brésil en quart de finale.

L’attaquant d’origine ivoirienne, phénomène de précocité, a finalement sauté la phase des espoirs pour intégrer directement l’équipe première de la Nazionale. Il a été le premier joueur né en 2003 à porter le maillot de l’Italie.

Solide en soutien, doué techniquement, Gnonto a attiré l’attention de plusieurs clubs européens. Avant même ses premiers pas en sélection, l’avant-centre était annoncé dans le viseur de plusieurs équipes de Serie A : la Fiorentina, l’As Rome, Sassuolo ou encore l’Inter, qui rêverait de faire revenir son ex-prodige.

A LIRE AUSSI. Ligue des Nations. Quelles sont les clés de la renaissance pour l’Italie ?

Selon les informations du média suisse Blick, l’Olympique Lyonnais et plusieurs équipes allemandes seraient également venus à l’information. Le combat s’annonce serré pour s’arracher ce talent désormais en pleine lumière.

Ligue des Nations. Qui est Wilfried Gnonto, la nouvelle pièce d’or de l’Italie ?

Leave a Comment