Ligue des Nations : Malgré Benzema, la France perd en course, renversée par le Danemark

Le match : 1-2

Ça ne pouvait pas être pire que le précédent match entre les deux équipes lors de la Coupe du monde 2018 (0-0) et si ce France-Danemark était d’un autre calibre, les Français n’ont pas forcément aimé. Les Bleus tenaient toujours à redonner le sourire à Didier Deschamps, absent en raison du décès de son père, mais en tête après une nouvelle prestation de Benzema, ils ont finalement été renversés par des Danois toujours aussi joueurs et surprenants ( 1- 2).

Le début de match, marqué par un poteau de Maehle (4e), a vite rappelé que rien ne serait facile face à cette équipe. La première période a également été assez fermée, uniquement éclairée par le talent de Benzema. Alors que l’attaquant du Real Madrid ouvrait la porte à un nouveau joyau (voir ci-dessous), mais la France semblait avoir pris un départ parfait pour poursuivre sa série de sept victoires classées. Mais les Danois étaient demi-finalistes aux derniers Euros, leur talent n’est plus à démontrer et ils l’ont rappelé au Stade de France.

La seule surprise pour les fans de Ligue 1 pourrait résider dans l’identité du héros du jour de l’équipe danoise. Cornelius a été une énorme déception lors de son passage à Bordeaux, utilisant d’abord un raté de Theo Hernandez pour tromper Lloris sur un service de Hojbjerg (68e) avant de résister à Saliba et d’inscrire un doublé puissant sous la barre (88e). Le gardien des Bleus avait déjà fait deux miracles devant Skov Olsen (72e) et Eriksen (86e), cette fois il n’a rien pu faire.

Le scénario aurait pu aller dans l’autre sens si la superbe pichenette de N’Golo Kanté depuis l’extérieur de la surface de réparation n’avait pas mis fin à sa course contre le poteau pour porter le score à 1-1 (80e). Les Bleus, sanctionnés pour leur générosité défensive, ont donc débuté de la pire des manières cette édition de la Ligue des Nations, dont ils sont les tenants du titre. Les Danois pouvaient lever les bras. A travers l’histoire, sauf en 2002, le vainqueur des confrontations entre les deux pays a toujours remporté la compétition en question. un présage ?

Le joueur : Benzema, le but en or

Ses gestes témoignent parfaitement de l’abondance et de la confiance qu’il dégage et alors que Karim Benzema a foulé l’eau cette saison, il a fait plusieurs apparitions sur la défense danoise ce vendredi. Un double contact en début de première action française s’est soldé par un tir contré après un relais de Kanté (13e), un but d’une frappe parfaite finalement jugée hors-jeu (15e), une reprise de volée du droit repoussée par Schmeichel (48e) , puis un chef d’oeuvre. Un autre dans ce remarquable millésime 2021-2022.

Après une entrée dans la surface de réparation côté droit et un doublé avec Nkunku, initiateur d’une talonnade ingénieuse, l’attaquant du Real a éliminé un premier défenseur d’un double contact, un autre d’une tromperie, puis Schmeichel s’est calmement adapté (51e). Benzema pourrait alors fêter ce but avec un grand sourire : le Ballon d’Or lui suffit vraiment.

Le fait est : Mbappé et Varane sont touchés

On attendait beaucoup de la liaison entre Karim Benzema et Kylian Mbappé et la première mi-temps nous a rappelé que ces deux-là parlaient le même football puisque le Parisien a fait entrer en jeu le joueur du Real Madrid à la 15e minute. La passe était précise, au bon rythme, la finition parfaite, mais Benzema était un peu hors-jeu donc ça ne comptait pas. Mais cette action a été la seule marquante entre les deux joueurs durant la première période et même la partie. Car Mbappé a été touché juste avant la pause. Au sol, le Parisien s’est touché le genou gauche, a grimacé, s’est relevé avant de quitter l’enceinte du terrain et de se diriger vers le vestiaire alors que la mi-temps était déclarée.

Au retour des vestiaires, Mbappé n’était plus sur la pelouse et a été remplacé par Nkunku par précaution. Raphaël Varane était toujours sur le terrain. Pas très long. En proie aux blessures cette saison, le défenseur s’est imposé après une passe en retrait d’Hugo Lloris à l’heure de jeu. A priori touché derrière la cuisse gauche, le Mancunier a également dû libérer sa place (61e). Deux mauvaises nouvelles pour les bleus.

20

La France était invaincue en 20 matchs et une défaite 2-0 contre la Finlande. Cette rencontre a également eu lieu au Stade de France.

Leave a Comment