Ligue des Nations : l’équipe de France et son indispensable M. Mbappé

L’égalisation du Parisien en Autriche (1-1) vendredi 10 juin a confirmé que les Bleus ne sont plus les mêmes avec lui.

Le fou qui restait dans la galerie pour l’appeler par les noms des oiseaux ne l’ennuyait même pas. Vendredi soir, alors que le stade Ernst Happel de Vienne avait été vidé de ses innombrables familles, les remplaçants ont pris part à une opposition que Kylian Mbappé s’est imposé à jouer une demi-heure à frapper. Jamais marre des chiffres qu’il accumule sans cesse, ni des buts qu’il perle comme des perles pour se tailler un costume essentiel, au Paris Saint-Germain comme en équipe de France.

@KMbappe#ProudToBeBlues pic.twitter.com/NGrG0PxxVA

— Equipe de France ⭐⭐ (@equipedefrance) 11 juin 2022

Son dernier succès vendredi soir, vingt minutes après son entrée en jeu après une chevauchée du pied gauche, n’a pas été le plus important de sa jeune carrière. Mais à part sauver le Tricolore d’un très mauvais piège viennois, il a confirmé, s’il en était besoin, la place que les Bondynois avaient prise chez les Bleus. Dans les temps anciens Météorite à la Coupe du monde 2018 avec quatre buts à seulement 19 ans, dont un en finale, une première depuis que Pelé avait cet âge, désormais leader offensif d’une attaque à trois, avec Benzema et Griezmann, voire Nkunku, dont les apparitions aiguisent l’appétit.

Il suffisait d’écouter le Tricolore en zone mixte pour apprécier l’aura de l’attaquant de 23 ans. “On n’a pas besoin de le présenter, on sait de quoi il est capable, on connaît son statut, c’est un joueur exceptionnel. S’il est sur le terrain, c’est bien pour l’équipe de France.”souffle Hugo Lloris. “C’est certain que c’est un très grand. On l’a vu, il est revenu, il a tout de suite fait la différence.”remis à Benjamin Pavard, laissant la plus drôle des réactions à la recrue Ibrahima Konaté. « Qu’est-ce que ça fait de le voir de près ? c’est un humain a ri le défenseur de Liverpool. Il a vraiment bien fait, ce n’est pas étonnant compte tenu des qualités de ce joueur exceptionnel.”

Didier Deschamps : “Kylian est Kylian”

Mais c’est encore Didier Deschamps qui résume le mieux la grandeur du Parisien, impliqué dans 75 buts toutes compétitions confondues cette saison (49 buts, 26 passes décisives). “Kylian, c’est Kylian”le sélectionneur a souri comme pour nourrir l’évidence d’une équipe de France avec et sans son “Kyky” qui a été déterminant lors de ses cinq dernières apparitions (3 buts, 2 passes décisives).

L’attaquant, touché au genou après une mi-temps trop individualiste face au Danemark (1-2), a vu ses hommes déchanter en Croatie (1-1) lundi. Vendredi, il a rappelé qu’il était, en fait, le facteur X d’en haut 56 sélections. Son 27e but aurait pu être suivi d’un autre, celui d’une victoire que ses partenaires n’ont pas réussi à arracher en première période avant de devenir un peu eux-mêmes par la suite face à un bloc très bas. Mais le gardien autrichien Pentz a bloqué sa tentative avec sa hanche sur la barre transversale. Et fait réfléchir Mbappé.

? Les Bleus reviennent d’Autriche avec 1 point grâce à une égalisation de Kylian Mbappé.

Dernier match de la saison lundi contre la Croatie.

??1-1?? | #AUTFRA | #ProudToBeBlues pic.twitter.com/KNBRhhKAnr

— Equipe de France ⭐⭐ (@equipedefrance) 10 juin 2022

“Je ne suis pas le sauveur car nous n’avons pas gagné”a-t-il confié à TF1 après une brillante saison lors du Final Four de la Ligue des Nations contre la Belgique et l’Espagne et lors d’un quadruplé contre le Kazakhstan (8-0) en novembre.

Lundi, contre la Croatie au Stade de France, il pourrait devenir le premier des Bleus depuis Michel Platini (12 ans, 1983-84) et Just Fontaine (14 ans, 1957-58) à dépasser les dix buts en une saison. Deux monuments pour un, en devenir. je ne suis pas à 100% mais si le coach a besoin de moi, je serai là. Après c’est le dernier match avant les vacances, donc on peut pousser un peu.” Ni manivelles ni fatiguant lent Mbappé.

Leave a Comment