Ligue des Nations – Le Portugal a battu la Suisse (4-0) grâce à un doublé de Ronaldo, l’Espagne accrochée à la République Tchèque (2-2)

Portugal – Suisse : 4-0

Avons-nous trouvé le grand Portugal ? En tout cas, les hommes de Fernando Santos ont livré un résultat exemplaire face à une Suisse très affaiblie. C’est facile, hormis un but légitimement refusé de Haris Seferovic (5e), ​​le bourreau de la France lors des derniers Euros, il n’y en a pas eu du tout. Le Portugal a mis du temps à rentrer dans le jeu puis s’est déroulé sans jamais trembler.

Ligue des Nations

“Je le répète, c’est le meilleur joueur du monde”: Ronaldo, la nuit de la renaissance

IL Y A UN JOUR

Il a d’abord appris à faire preuve d’opportunisme lorsque William Carvalho a repoussé les renards de la surface sur un coup franc de Cristiano Ronaldo (1-0, 15e). De son côté, la star de Manchester United a mis fin à sa séquence de cinq matchs sans but dans l’effectif par un but imparable après un déplacement bien construit (2-0, 35e), puis lui aussi a été sauvé sur un tir de Diogo Jota. ( 3-0, 39.). C’est pourquoi le Portugal a dispersé la Suisse en une demi-heure.

Ensuite, on a souvent été plus proche du triplé de Ronaldo que d’une réduction du score adverse. Mais l’attaquant, quant à lui aux 117 buts en équipe nationale, a manqué de réussite (42e, 45e+3), alors qu’un but a été refusé pour hors-jeu (51e) et que Gregor Kobel avait très bien défendu un tir de Frank, qui avait tiré le premier avait sifflé comme un penalty inscrit par la VAR (84e).

Le gardien suisse tout sauf irréprochable avait attrapé un rhume de Joao Cancelo (4-0, 68e) quelques minutes plus tôt. A l’arrivée, les records sont bons pour le Portugal, qui a marqué un point lors de la première journée et a profité du match nul 2-2 entre l’Espagne et la République tchèque pour donner l’avantage à son équipe. La seule place digne de la Société des Nations.

République Tchèque – Espagne : 2-2

Un match nul inattendu pour l’Espagne. Abusés voire dominés par l’étonnant Tchèque, promu en Ligue A cette année, les joueurs de Luis Enrique ont sauvé leur match d’une tête d’Inigo Martinez, le ballon a touché la barre transversale avant de rebondir sur la ligne Vaclik de Tomáš (2-2, 90.).

Relevée à froid par Jakub Pešek (1-0, 4e), La Roja, largement dépassée d’entrée (huit changements), a réagi par l’intermédiaire de Gavi, 17 ans, qui a marqué pour la première fois à l’issue de son huitième match international (1 -1, 45’+2′). Le jeune milieu offensif du FC Barcelone est devenu le plus jeune buteur de l’histoire de l’équipe d’Espagne grâce à son but à l’âge de 17 ans et 304 jours.

Les ajouts successifs des responsables n’ont pas eu l’effet escompté dans les rangs espagnols, si ce n’est que Marco Asensio, qui ne figurait plus en sélection depuis 2020, a touché le poteau d’un premier ballon (62e). En effet, la République tchèque prenait l’avantage au bout d’une heure, et Jan Kuchta utilisait une nouvelle fois la défense laxiste espagnole pour lober Unai Simon (2-1, 66e). Avec ce deuxième match nul en autant de matchs, l’Espagne était dos au mur. Elle doit battre la Suisse en trois jours pour garder sa foi dans la qualification du Final Four.

Le physique, le système, Hernandez : Qui est responsable de cette défaite ?

Ligue des Nations

Gavi, cœur de l’Espagne et peur du Barça

HIER A 22H19

Ligue des Nations

L’Espagne frustrée par le Portugal

02/06/2022 à 20h38

Leave a Comment