Ligue des Nations : l’Allemagne et l’Angleterre se neutralisent à Munich

Harry Kane égalise pour l'Angleterre contre l'Allemagne en Ligue des Nations le 7 juin 2022 à Munich (AFP/Tobias SCHWARZ)

Harry Kane égalise pour l’Angleterre contre l’Allemagne en Ligue des Nations le 7 juin 2022 à Munich (AFP/Tobias SCHWARZ)

Dans un grand classique du football mondial, l’Allemagne et l’Angleterre se sont neutralisées (1-1) à Munich mardi au terme d’un match intense et souvent spectaculaire au cours duquel Harry Kane a inscrit son 50e but en sélection.

Pour l’Angleterre, ce but de Kane sur penalty à la 87e minute après l’ouverture du score de Jonas Hofmann (51e) évitera une sensible gueule de bois.

Samedi, la Hongrie a mis fin à une séquence record de 22 matchs sans défaite en temps réglementaire pour les Three Lions, et une deuxième défaite consécutive aurait inévitablement été mauvaise.

De son côté, l’Allemagne est restée invaincue en onze rencontres depuis l’arrivée d’Hansi Flick sur le banc après le Championnat d’Europe. Mais l’équipe, qui a battu huit équipes de deuxième division, reste également sur trois nuls consécutifs 1-1 contre de grandes nations du football, les Pays-Bas, l’Italie et donc l’Angleterre.

Flick rayonnait au coup de sifflet final : “Nous avons joué un grand match, mais nous n’avons pas été récompensés. On aurait pu marquer un autre but. Mais nous avons joué comme nous le voulions : prendre des risques, être créatifs, mettre la pression sur l’adversaire”, a-t-il déclaré.

– extraterrestre –

Son homologue Gareth Southgate s’est montré tout aussi positif : “C’était un match de très haut niveau, c’était un très gros défi pour nous de venir en Allemagne et de jouer. Nous avons fait preuve de caractère, nous sommes restés dans le match, nous avons mis les Allemands sous pression et nous sommes satisfaits de notre performance”, a-t-il déclaré.

S’il est resté serré, c’est surtout grâce aux actions héroïques des deux gardiens Jordan Pickford pour l’Angleterre et Manuel Neuer, initiateur de deux parades extraterrestres pour l’Allemagne devant Bukayo Saka (45+3) puis Harry Kane (76e).

Par rapport à l’équipe qui faiblissait face à l’Italie (1-1), Flick avait remplacé sept joueurs, dont les stars offensives Serge Gnabry et Timo Werner. Southgate a effectué cinq changements après la défaite 1-0 à Budapest, notamment Raheem Sterling dans le onze de départ et laissant Trent Alexander-Arnold sur le banc.

Les deux équipes avaient évidemment une obligation de rééducation après leurs faux pas de samedi. Pour les Allemands, il s’agissait de montrer du caractère, de remettre du combat et de l’intensité dans leur jeu.

Les Anglais, en revanche, devaient prouver que leur défaite à Budapest n’était qu’un accident.

– Histoire des gardiens –

Le match démarre à plein régime, avec un tir de Kai Havertz stoppé par Jordan Pickford dès la première minute et une réplique de Harry Kane, cette fois de Manuel Neuer, cinq minutes plus tard.

Le ton était donné et le rythme ne s’est jamais ralenti. À la 24e minute, Jonas Hofmann a trompé le gardien anglais dans les profondeurs pour la première fois, mais la VAR l’a pris au bord du hors-jeu dans un cas extrême pour annuler le but.

Hofmann, déniché par l’entraîneur Hansi Flick au Borussia Mönchengladbach, a finalement débloqué la contre-attaque à la 51e minute. Dos au but bien servi par Joshua Kimmich dans la surface de réparation, il s’est retourné et a battu Pickford d’une frappe serrée (1-0).

La suite était à nouveau une histoire de Gardiens. Neuer a sauvé son équipe au moins deux fois, mais Pickford s’est relevé et a successivement découragé Thomas Müller (70e) et Timo Werner (75e), qui est entré en jeu en tant que remplaçant.

Une faute de Nico Schlotterbeck dans la surface de réparation sur Harry Kane, confirmée par la VAR seulement en fin de partie, a offert au génie anglais une chance de faire match nul, ce qui finalement reflète assez honnêtement la face du match.

Leave a Comment