Ligue des Nations : la Belgique résiste au Pays de Galles (1-1), les Pays-Bas rencontrent la Pologne (2-2)

Pays de Galles – Belgique : 1-1

Surclassée par les Pays-Bas (4-1), flamboyante face à la Pologne (6-1), la Belgique a cette fois montré un double visage lors d’une seule rencontre contre le Pays de Galles ce samedi soir, concédant le nul à Cardiff (1-1). Les Diables Rouges se sont régulièrement montrés trop incohérents, imprécis et pas assez créatifs avec leur fatigue de compagnie, qu’ils n’ont pas pu vaincre lors des cinq derniers duels.

Ligue des Nations

Pourquoi le Barça ne gardera pas de Jong… et pourrait le regretter

06/07/2022 à 22h30

Cela ne les a pas empêchés de marquer en enchaînant la possession de Youri Tielemans sur une frappe imparable du droit (51e). Une entame au retour des vestiaires, après un premier acte meurtrier qui a duré trop peu pour se mettre à l’abri dans cette partie qui a vu les frères Hazard sur le banc et la défense centrale repensée avec Dedryck Boyata et Arthur Theale.

En face, les Gallois ont misé sur la vitesse de leurs attaquants pour mettre en difficulté l’arrière-garde belge. Par Daniel James, souvent, puis par les divers substituts. Privés à juste titre d’un but d’Ampadu par la VAR (13′), les hommes de Rob Page n’ont rien lâché après le premier set et ont usé d’une roulette sublime mais improbable qu’Aaron Ramsey a utilisée pour égaliser en fin de partie par l’intermédiaire du jeune ailier. (21′) par Nottingham Forrest Brendan Johnson (87′).

Après trois journées, les hommes de Roberto Martinez ratent une belle occasion de se rapprocher des Pays-Bas et restent deuxièmes, à trois points des Bataves.

Kevin De Bruyne (Pays de Galles – Belgique)

Crédit photo : Getty Images

Pays-Bas – Pologne : 2-2

La soirée à Rotterdam était excitante, mais elle n’a pas souri aux Oranjes. Au terme d’une rencontre mouvementée, les Pays-Bas se sont partagé les points sur le sol hollandais de Memphis Depay et de la Pologne (2-2).

Alors qu’on s’attendait à ce que les Néerlandais règnent en maîtres à Rotterdam, la douche froide s’est d’abord abattue sur le stade De Kuip. Le premier tir polonais de la rencontre est ouvert par Matty Cash, le défenseur d’Aston Villa, d’un habile centre du droit que le gardien Mark Flekken ne parvient pas à arrêter (0-1, 18e). Le deuxième tir du match à l’extérieur, revenu des vestiaires, a été agrandi par Piotr Zielinski après une contre-attaque du Lensois Przemysław Frankowski (0-2, 49e).

Lorsque Davy Klaassen (1-2, 51e) et Denzel Dumfries (2-2, 54e) ont relancé le navire en quelques minutes, les Néerlandais ont eu du mal à trouver une solution. La possession de balle de 66% n’a pas non plus conduit à plus d’efficacité. Avant une double suspension polonaise d’une efficacité redoutable et soutenue par des supporters polonais qui se sont fait entendre tout au long de la rencontre, il a fallu un tir franc de Memphis Depay (88e), contré par le gardien Łukasz Skorupski et surtout dévié par Cash, pour offrir une chance à le Néerlandais à gagner.

En vain pour l’attaquant du FC Barcelone et de l’ex-Olympique Lyonnais, qui a vu son penalty heurter le poteau droit polonais (90+1). Les Pays-Bas conservent 3 points d’avance sur la Belgique en tête du groupe 4 de la Ligue A avant la rencontre de mardi soir contre le Pays de Galles.

Championnat du monde de qualification

L’Ukraine n’ira pas à la Coupe du monde : “Si on a réussi à transmettre des émotions, mission accomplie”

06/05/2022 à 21:21

Championnat du monde de qualification

Bale, toujours prophète dans son pays : “C’était important de se qualifier”

05/06/2022 à 20h10

Leave a Comment