Ligue des Nations, Journée 1 – Les Bleus ont battu le Danemark (1-2) malgré un but de Karim Benzema.

Soirée cauchemardesque pour l’équipe de France. Les Blues ont pris un mauvais départ dans la défense de leur titre en Ligue des Nations. En effet, le Danemark a voulu faire une sale farce aux hommes de Guy Stéphan, qui menait les joueurs en l’absence de Didier Deschamps, vendredi soir à Saint-Denis. Alors que Karim Benzema avait montré la voie avec un beau but, l’invité surprise Andreas Cornelius a offert un doublé pour mettre fin à la série de sept victoires consécutives de la France dans toutes les compétitions. Au-delà de la défaite, la santé de Kylian Mbappé et Raphaël Varane, qui ont tous deux quitté leurs partenaires sur blessure, sera à surveiller à trois matchs de la fin avant les vacances.

Devrions-nous déjà penser à un XI sans Griezmann ?

Ligue des Nations

Varane quitte les Bleus sur blessure, Konaté appelé

IL Y A 9 HEURES

La France avait toutes les raisons de se méfier du Danemark, qui a prouvé qu’il était loin d’usurper sa place de demi-finaliste du dernier Euro. Les Danois ont en effet fait preuve d’une discipline collective idéale pour esquiver des Bleus décevants pendant la majeure partie du match, sauf dans de rares situations. Ils ont rapidement fait trembler les partenaires d’Hugo Lloris, sauvé de son poste lors d’une tentative de Joakim Mæhle (4e). C’était un avertissement à ne pas oublier car la première période était généralement fermée entre deux équipes qui peinaient à lâcher les chevaux. Et pour ne rien arranger, Kylian Mbappé est sorti d’un coup de genou à la pause.

Regardez l’ePrix de Jakarta (Formule e) sur Eurosport samedi à 9h50

Lloris n’a fait que retarder l’échéance

On croyait encore que les Bleus avaient définitivement retrouvé leur jeu lorsqu’ils sont revenus des vestiaires avec cette impression d’avoir vraiment le contrôle du match. Ce n’était qu’une illusion. Cette amélioration de courte durée a permis à Karim Benzema, plus sur un nuage que jamais, d’ouvrir le score après un délicieux double contact (1-0, 51e). L’attaquant du Real Madrid avait été mal payé lors des précédentes occasions (13e, 15e, 48e) alors qu’il était celui qui peinait le plus. Malheureusement, ce 37e but en sélection laisse un arrière-goût amer à Benzema, qui n’a pas vraiment été suivi par ses coéquipiers ce vendredi soir. Et comme c’était une rencontre très compliquée pour la France, Raphaël Varane a imité Mbappé. Puis N’Golo Kanté heurte le poteau d’une belle frappe (81e).

https://i.eurosport.com/2022/06/03/3387187.jpg

Nous pensions que les Danois étaient au fond du trou, qui ne pouvaient pas être aussi solides que le début de l’acte deux. Puis ils ont réussi à marquer quand on s’y attendait le moins. Véritable poison du banc, Andreas Cornelius a trouvé le but parfait entre deux défenseurs pour reprendre du bout du pied un centre millimétré de Pierre-Emile Hojbjerg (1-1, 68e). Le Danemark a ensuite surfé sur cette égalisation pour vraiment semer le doute sur les Bleus. Hugo Lloris a fait ce qu’il a pu pour repousser l’échéance avec deux arrêts cruciaux (71e, 86e). En revanche, il ne peut blâmer le but de Cornelius d’un angle ultra-fermé, qui sanctionne à nouveau la défense française d’un départ dans le dos (1-2, 89e).

“La fratrie Hernandez a tendu le blues” : les notes débriefées

Cette défaite logique, méritée compte tenu du visage trop déstabilisé des Français, servira peut-être de coup de rafraîchissement bienvenu, sinon nécessaire, aux hommes de Didier Deschamps. En tout cas, on attend une réaction lors du prochain match, prévu lundi contre la Croatie. Les Bleus, vainqueurs de la dernière édition de la Ligue des Nations, n’ont pas beaucoup de temps pour réfléchir et ils doivent regagner davantage confiance dans le collectif avant la Coupe du monde au Qatar. Il est encore temps de se préparer pour la compétition, mais les rivaux semblent déjà avoir l’avantage. Dans la foulée de ce Danemark très surprenant.

Ligue des Nations

France, SOS Défense

IL Y A 20 HEURES

Ligue des Nations

Brûlé le blues ? “Nous n’avons jamais dit que nous pouvions gagner tous les matchs”

IL Y A 20 HEURES

Leave a Comment