Ligue des Nations – Avant France-Croatie : Christopher Nkunku l’alternative idéale à Antoine Griezmann ?

Encore un peu d’effort et il est enfin temps de partir en vacances. Lundi (20h45) France contre Croatie conclut sa série de quatre matches de Ligue des Nations en onze jours. Une séquence exténuante qui en a laissé plus d’un sur les rotules et en a même renvoyé certains chez eux plus tôt. Mais cette fenêtre internationale de fin de saison aura au moins permis aux “seconds couteaux” de gratter un temps de jeu satisfaisant. Il sera bientôt temps pour eux de faire le point. On sait déjà que ce sera extrêmement positif pour Christopher Nkunku.

Le joueur formé au PSG n’était pas un rookie puisqu’il a reçu sa première convocation en mars. Contre la Côte d’Ivoire (2-1), il a pourtant agi avec beaucoup de discrétion, si bien que l’on pourrait légitimement se poser la question : simple timidité au départ ou maillot trop grand pour ses faibles épaules ? Aujourd’hui, nous savons que c’était la première option. Car après sa saison XXL au RB Leipzig (35 buts et 19 passes décisives, toutes compétitions confondues), le garçon de Lagny-sur-Marne a passé la vitesse supérieure avec la bande de Didier Deschamps.

Ligue des Nations

Relever la tête n’est pas un défi facile pour ces bleus

IL Y A 3 HEURES

Christopher Nkunku semble incrédule alors que Croatie-France rejoint la Ligue des Nations (06/06/2022)

Crédit photo : Getty Images

Polyvalent, compatible avec Benzema et Mbappé

En début de pause contre le Danemark, Nkunku a fait la différence grâce à son boost de tempo et a excellé à distiller une subtile passe cruciale à Karim Benzema. Etabli en Croatie, il s’est montré entreprenant et percutant puisque son beau but a été refusé pour un léger hors-jeu. Enfin, vendredi, il ne lui a fallu que quelques minutes pour inscrire un superbe une-deux avec Kylian Mbappé pour égaliser face à l’Autriche. Aligné d’entrée ou sortant du banc de touche, le meilleur joueur de Bundesliga a toujours su se démarquer.

“En mars, j’étais un peu ému parce que c’était vraiment, vraiment un grand événement pour moi.a-t-il admis au micro de Téléfoot dimanche. J’essaie de m’adapter à l’équipe, je me débrouille bien à cette rencontre.”

En tout cas, ses prestations convaincantes ont offert un contraste saisissant avec celles d’Antoine Griezmann, encore très peu influent à Vienne et qui peine à boucler un exercice très pénible, tant en club qu’en effectif. Si l’ex-Barcelonais n’est pour l’instant que l’ombre de lui-même, l’ex-Parisien a fortement montré toute sa polyvalence (il peut jouer au centre, comme sur un côté, en attaque ou en retrait) et sa régularité avec les deux autres sur la gauche, l’animation offensive des Bleus (Mbappé et Benzema) s’est montrée prometteuse.

Antoine Griezmann contre l’Autriche

Crédit photo : Imago

Il nous confirme tout ce qu’il a fait dans son club

“Kylian, je m’entraînais avec lui au PSG, on avait déjà cette affinité à l’entraînement et parfois dans les matchs, et bien sûr c’est arrivé avec Karim, on a une vision assez similaire du football. C’est aussi facile, à côté de lui de jouer”, il a aimé. A tel point qu’il pourrait être tentant d’établir le joueur du RBL à leurs côtés ce lundi, abandonnant ainsi le numéro 7 tricolore pour terminer une saison qui aura été trop longue. Cependant, je ne sais pas si Deschamps optera pour cette configuration. “Je fais en sorte de répartir le temps de jeu, a confirmé l’entraîneur du champion du monde au micro du diffuseur L’Equipe. Il (Nkunku, ndlr) a fait une très bonne saison, mais très longue. Il nous confirme tout ce qu’il a fait dans son club.”

Jouant 90 minutes ou moins contre les Croates, il est déjà clair que l’attaquant de 24 ans a récolté de précieux points avant la prochaine Coupe du monde. Un événement auquel il “pense”, naturellement. Au-delà de ses performances réussies, son profil fait de lui une alternative plausible à Griezmann. DD essaie depuis longtemps de trouver cette alternative. Pendant un moment, Nabil Fekir a cru l’incarner, mais il n’avait pas vraiment réussi à s’intégrer dans le collectif français. C’est donc à Nkunku de prouver qu’il peut être un plan B si convoité. Ou encore mieux…

Notes de débriefing : “Théo Hernandez connaît son premier rallye raté”

Ligue des Nations

Le tenant du titre Maignan face à la Croatie… mais Lloris n’est pas menacé, selon Deschamps

IL Y A 9 HEURES

Ligue des Nations

Mbappé en forme, Benzema ménagé : le point Deschamps

IL Y A 15 HEURES

Leave a Comment