Ligue des champions – “Un vrai gâchis”, “Chaotique et dangereux” : l’Angleterre énervée contre l’organisation

21h36 Avec un peu plus d’une demi-heure de retard, Clément Turpin a le sifflet à la bouche, prêt pour le coup d’envoi de la 67e finale de Ligue des champions. Cependant, les tribunes ne sont pas encore pleines et les fans de Liverpool agitent frénétiquement leurs billets entre les buts entourant le Stade de France, rebaptisé “Stade de Farce” par The Sun après cette scène de lune, et remplissant les rangées anglaises d’étonnement et de désillusion. attrapé .

Ligue des champions

Courtois est salué comme un héros par la presse espagnole avec Klopp promettant de récupérer

IL Y A 3 HEURES

Mes amis et ma famille ont été gazés

Jamie Carragher, ancien capitaine des Reds devenu conseiller à la télévision anglaise, s’est prononcé contre l’organisation sur ses réseaux sociaux. Débordés par le flot de supporters, policiers et gendarmes ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Une répression”choquant” pour Carragher, dont “Amis et famille ont été gazés en sortant“. Egalement consterné par le triste spectacle présenté en Mondovision, l’ancien international anglais Gary Lineker s’est indigné “un événement difficile qui est encore pire à organiser. Absolument désordonné et dangereux“.

Le Telegraph, pour sa part, a publié le récit cinglant de Jason Burt, le responsable du football du journal. “J’étais devant la porte Y quand j’ai été attrapé par des gaz lacrymogènes utilisés sans discernement par la police anti-émeute française au Stade de France. J’ai parlé à des supporters qui attendaient tranquillement, certains depuis trois heures, lorsqu’ils ont atteint mon visage et m’ont piqué les yeux, les lèvres et la langue. J’ai vu que nous en avions éparpillé. Je n’y croyais pas (…) c’était absolument honteux“, a-t-il déclaré dans un message.

La réponse de l’UEFA, qui indiquait initialement que le retard du coup d’envoi était “l’arrivée tardive des fans” et “Incidents autour de l’enceinte‘ n’a pas apaisé les esprits. Dans un communiqué, l’agence a diffamé les détenteurs de billets contrefaits utilisés pour un “Foule« Filtrage parasite des téléspectateurs. Les supporters des Reds ont aussi été pointés du doigt par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui a dénoncé dans un tweet »Des milliers de fans britanniques sans billets ou avec de faux billets qui ont forcé l’entrée» du Stade de France. Suite à ces incidents, 68 personnes ont été interpellées et 39 placées en garde à vue.

Ce scénario des autorités est farouchement démenti par des témoins sur place, partisans de divers journalistes. mettant en évidence la « Goulots d’étranglement“à laquelle les supporters des Reds ont été renvoyés alors qu’ils étaient arrivés deux heures et demie avant le coup d’envoi et les contrôles”insupportablement lent“Jason Burt croit que”C’est dommage que l’UEFA ait accusé les supporters d’être en retard. C’est juste faux. Ils ont essayé de démarrer leur version. Maintenant tu dois t’excuser“. Échaudé par le traitement réservé à ses supporters, le Mersey Club a formulé la requête d’une enquête sur les causes.”de cette ingérence inacceptable“.

Indigne d’une finale de Ligue des Champions

Marvin Matip, frère du défenseur de Liverpool Joël, a été témoin de l’agitation autour du stade et a confié à Sky Sport Deutschland en commentaires au Daily Mail : “L’organisation autour et dans le stade est indigne d’une finale de Ligue des champions. Utiliser des gaz lacrymogènes dans une zone avec des enfants et des supporters pacifiques est dangereux !” Marvin Matip, qui était présent avec sa femme enceinte et sa famille, a été contraint de fuir les lieux et s’est réfugié dans un restaurant hors de portée des inondations de gaz.

Invité à réagir au résultat de la finale perdue contre le Real Madrid (0-1), Andrew Robertson a pointé le “gâchis” de son équipe dans l’organisation. L’Ecossais a déclaré à BBC Sport qu’il avait offert un billet à un ami qui s’est finalement vu refuser l’entrée du stade : “On a dit à mon ami que son billet était faux et je vous assure que ce n’était pas le cas.“.

Robertson a également été ému par le traitement des supporters : “Pour être honnête, les gens étaient à l’heure et paniquaient. Briser les foules avec des gaz lacrymogènes est inacceptableElle a été offensée par la gauche. Cela a été terrible pour nos fans et nos familles qui ont traversé tout cela. Ce fut une mauvaise expérience, pas une grande finale à suivre. La Ligue des champions était censée être une fête, mais ce n’était pas le cas. Bien sûr, la finale n’était pas censée avoir lieu ici au début, ce qui a affecté les préparatifs. Mais je suis sûr qu’une enquête fera la lumière sur cette histoire dans les prochains jours.“En tout cas, l’avenir s’annonce difficile pour les Reds.

(Avec AFP)

Ligue des champions

Perez : “Aujourd’hui, Mbappé n’existe pas”

IL Y A 9 HEURES

Ligue des champions

Des regrets pour Liverpool ? “Oui, mais il manquait de folie”

IL Y A 9 HEURES

Leave a Comment