Ligue 1 : Un mauvais avenir ?

Alors que la dernière journée de la saison 2021-2022 de Ligue 1 approche ce samedi, deux clubs historiques pourraient être relégués en championnat. Des relégations qui pourraient nuire à la commercialisation du championnat.

Dessin : "Ligue 1 : Un mauvais avenir ? "

© Site officiel de l’AS Saint-Étienne

Saint-Étienne (19et) et Bordeaux (20et) sont en grave danger, deux jours avant le 38 avrilet et dernière journée de Ligue 1. Si les Girondins sont quasiment intenables, les Stéphanois ont une petite lueur d’espoir. Mais si les deux clubs étaient relégués ce samedi 21 mai, les conséquences seraient désastreuses. Déjà pour les deux clubs – Bordeaux joue en Ligue 1 depuis près de 30 ans, Saint-Étienne depuis près de 18 ans – mais aussi pour le championnat et sa commercialisation.

Une perte des droits TV est à prévoir

En fait avec 16 titres de champion de France à eux deux et 7et et 8et Les foules de la Ligue 1, des Girondins et des Verts attirent spectateurs et téléspectateurs. Un manque à gagner dans un premier temps via les caisses du stade. ” En 2000, nous avions en moyenne 21 000 téléspectateurs en L1 et 26 000 en Allemagne. la Bundesliga a explosé à 43 000 tandis que la L1 stagnait à 21 000-22 000. Tout cela a un impact sur les droits TV, les revenus de billetterie et la valorisation marketing. Vincent Chaudel (fondateur de l’Observatoire du Sport Business) s’est expliqué à Eurosport.

Les droits TV nationaux et internationaux sont également concernés. Même si les deux clubs sont loin derrière leur glorieux passé, certaines affiches attirent, comme le derby OL-ASSE ou le Bordeaux OM. Des rivalités qu’on risque de ne pas voir sur les écrans la saison prochaine. ” L’un des enjeux de la ligue est d’avoir des marques de clubs intéressantes pour les diffuseurs. et Par exemple, si vous remplacez Bordeaux et Saint-Etienne par Toulouse ou Ajaccio, les effets de notoriété et d’influence ne sont pas les mêmes ajoute Vincent Chaudel, toujours pour Eurosport.

Si à la fin du 38et Le jour où les deux clubs historiques seraient relégués, l’avenir du Championnat pourrait être compromis sur le plan marketing. D’autant que Bordeaux et Saint-Étienne ne sont pas assurés de revenir dans l’élite avec le système des 2 montées instauré en exclusivité la saison prochaine.

Leave a Comment