Ligue 1 : Pour le MHSC c’est une histoire sans fin qui se profile à Angers

Le MHSC termine sa saison ce samedi 21 mai (21 heures) à Angers pour la 38e et dernière journée de Ligue 1.

C’est fini ce samedi soir. Dans la nuit d’Angers, au coup de sifflet final d’une toute dernière rencontre, Montpellier HSC va glisser vers l’été et un jeu d’un autre genre.

A quelques mois d’une saison 2022/23 périlleuse, entre la Coupe du monde en hiver et quatre relégations notamment, les contours du futur effectif occupent les esprits depuis des semaines. “On va regarder ça les opportunités qui peuvent se présenter sur les joueurs en fin de contratglissé jeudi ODO.

A lire aussi : la composition du MHSC d’Angers

Le dernier d’Oyongo, Zambie, Thuler, Ristic

La prochaine fenêtre de transfert s’ouvre le 10 juin (se clôture le 1er septembre). Mais le technicien et ses guides ont tracé les grandes lignes, avec notamment la volonté de ne pas revivre le scénario brûlant de l’été dernier et ces départs de Laborde et Delort ces dernières heures. Alors vous avez déjà enregistré les fins d’aventure de plusieurs éléments.

Cela vaut notamment pourAmbroise Oyongo. En fin de contrat après trois saisons et demie dans l’Hérault, le Camerounais de bientôt 31 ans ne sera pas reconduit. Le club l’a informé la semaine dernière.

Arrivé au MHSC en 2017, Junior Zambie ne se tiendra même pas un an après les convoitises (Monaco, Lille, etc.) et la volonté du MHSC de la prolonger.

Le Brésilien Matheus Thuler, pour sa part, ne verra pas l’option d’achat exercée en juin. Le défenseur central de 23 ans, prêté par Flamengo, n’a fait que 16 apparitions (10 titularisations).

Mihailo Risticun international serbe dont les exigences ont été jugées trop élevées dans les négociations pour un nouveau bail est en train d’être libéré et certains sont déjà en chasse (Benfica ?).

Avec les départs de trois latéraux, les besoins sont évidents. Dall’Oglio l’a répété cette semaine. “ Je cible d’abord les positions défensives et nous verrons comment les sorties évoluent.”il a dit.

Des noms ont circulé et un a déjà été arrêté. Que de Théo Sainte Luce. L’arrière gauche nîmois de 23 ans avait confirmé sa signature Repas gratuit. Il a été accidentellement officialisé hier par le club sur les réseaux sociaux, lui aussi à la recherche d’un N.1. sur ce poste. Arnaud Souquet, apprécié pour son mental, concourrait à droite.

Omlin, Mavididi, si l’offre est bonne…

Montpellier n’est pas seulement actif à ce poste. Son entraîneur a déclaré dans ces colonnes le 6 mai : Vous avez besoin de profils sportifs. ça doit être l’un d’eux “peut jouer six et cinq (milieu défensif et défenseur central). Equivalent du champion de France 2012 Benjamin Stambouli – qui est lié à Adana Demirspor (Turquie) pour une saison supplémentaire -, ce profil polyvalent ne sera pas celui du Lorientais Laurent Abergel.

plus haut sur le terrain, l’arrivée d’Arnaud Nordin devrait être officialisée prochainement. Frei, l’ailier et attaquant stéphanois, n’arrivera pas dans la peau d’un indéniable tenant du titre au sein d’un MHSC en quête d’un N.9 imposant physiquement.

Le club pourrait aussi voir le gardien partir Jonas Omlin et l’agresseur Stéphy Mavididideux éléments qui profiter de la valeur marchande. Il considérerait en cas d’offre intéressante.

Si le videur suisse pour lequel des intérêts ont été exprimés devait partir, le gars du coin, Dimitry Bertaud, reprendrait très probablement la formation N.1. La question de sa doublure se poserait alors que de nombreux gardiens seront libres cet été.

Une autre question. Mais le plus chaud entoure les deux Téji Savanier, dont le renouvellement est en attente depuis plusieurs mois, et Rémy Cabella, à la fin du contrat en juin. L’issue de ces deux affaires dépendra peut-être d’une arrivée. Ou le retour d’un Younès Belhanda qui, à 32 ans, ne penserait à son rêve de retour que s’il avait tous ses moyens. La saison se termine ce samedi soir. Mais la suite ne fait que commencer.

Leave a Comment