Ligue 1 – Girondins de Bordeaux : Josuha Guilavogui va-t-il rester ?

Le milieu de terrain franco-guinéen Josuha Guilavogui a fait face aux médias jeudi après son entraîneur David Guion. Il a semblé particulièrement préoccupé par la situation du club et a évoqué un sentiment de honte alors que les Girondins de Bordeaux sont les plus susceptibles d’être relégués en Ligue 2.

Si vous avez un sentiment de honte, vous devez le corriger rapidement

Guilavogui, qui a rejoint Bordeaux en prêt de son club allemand de Wolfsburg en janvier 2022, a toujours parlé du club girondin avec beaucoup de respect et, semble-t-il, une admiration non feinte. Et il serait prêt à rester sur place pour anéantir une saison cauchemardesque

Vous savez, parfois, quand vous avez honte, vous devez y remédier rapidement et trouver le bon défi. Peut-être que retirer cela de mon CV pourrait être le bon défi. Il y a beaucoup de choses à restructurer. Malheureusement il y a des salariés qui vont perdre leur emploi et je ne peux pas me permettre de dire qu’il y a des gens qui vont perdre leur emploi et je stabilise rapidement mon dossier pour pouvoir partir en vacances en toute tranquillité et penser à la prochaine peut une saison – Josuha Guilavogui

Sa famille aux côtés des employés du club dans les tribunes

Après la conférence de presse, le joueur a expliqué qu’il aurait pu aller ailleurs que Bordeaux et qu’il avait choisi ce club avec une volonté de redorer le blason des marine et blanc, mais aussi avec l’ambition d’y rester. Dorian Bercheny de France Bleu Gironde, présent au Haillan, a vu un homme sincère.

Il y avait une sorte de respect pour l’institution bordelaise, pour les familles. Les larmes aux yeux, il nous a raconté une anecdote qu’en plus de sa famille ce week-end dans les tribunes il y avait du staff, des jeunes, des personnes âgées, des femmes, des hommes les larmes aux yeux et Josuha Guilavogui, c’est lui avec ces mots touchés le coeur – Dorian Bercheny

Bordeaux peut-il se permettre de garder Josuha Guilavogui ?

Si le joueur veut rester, le club a-t-il les moyens de rendre ce souhait possible ? Dans la situation actuelle du club, il semble difficile de prêter Guilavogui avec une option d’achat et de le signer à Wolfsburg jusqu’en 2023. Il faudrait donc trouver un accord avec le club allemand pour prolonger le prêt et prendre en charge le salaire du joueur, comme le souligne Yon Ecenarro de France Bleu Gironde.

Josuha Guilavogui a un salaire élevé, un salaire de plus de 200 000 euros. En Ligue 2, c’est généralement plutôt 30 ou 40 000 euros. Cela signifie donc réduire drastiquement votre salaire. Ce serait un acte fort, mais on connaît très bien les traités, on peut leur dire ce qu’on veut. Cela signifie que vous pourriez gagner moins une année mais rattraper l’année suivante lorsque le club reviendra en Ligue 1. C’est quelqu’un qui a toujours accepté ses responsabilités. Il a fait des bêtises sur le terrain, mais il est impeccable en dehors. On aurait aimé qu’il soit venu en tant que capitaine pour amener un peu plus ses troupes – Yon Ecenarro

Soyons réalistes : les chances pour Josuha Guilavogui d’évoluer en Ligue 2 sous les couleurs bordelaises sont plutôt minces. Mais l’idée que certains joueurs expriment une volonté de rester, semble-t-il, Anel Ahmedhozic ou Danylo Ignatenko peut mettre un peu de Beaume dans le cœur des supporters girondins.

Leave a Comment