Ligue 1 : 0-2 mené, Nice bat Saint-Etienne (4-2) et garde espoir en C1, Bordeaux reste en vie

Un jeu spectaculaire. Ce mercredi soir, Nice menait 2-0 et finissait par renverser la situation pour battre Saint-Etienne (4-2) dans un match en retard qui compte pour la 36e journée de Ligue 1. A l’Allianz Riviera, Denis Bouanga (11′) et Zaydou Youssouf (45’+5′) pensaient certainement avoir fait le plus dur. Avant que les Aiglons ne se déploient dans l’acte 2 grâce à Melvin Bard (52e), Hicham Boudaoui (80e) et un doublé d’Andy Delort (60e, 62e). Au classement du championnat de France, les hommes de Christophe Galtier reculent à la quatrième place, à deux points du podium. L’ASSE, pour sa part, reste 18e et barrage routier. Les Stéphanois conservent leurs chances de rester en place et offrent également un répit à Bordeaux, qui aurait été relégué en cas de victoire des Verts.

Le jeu que je filme Le classement

Beaucoup ont quitté le stade à la pause. Et les regrets étaient sans doute tout aussi nombreux. Peu de temps après son retour des vestiaires, Melvin Bard, certainement involontairement, a déclenché la révolte lorsque son centre a terminé sa course dans le but (52e, 1:2). Et au bout d’une heure, c’est le meilleur buteur des Aiglons en première division de la saison (15 buts) qui s’est ensuite mis en action. Son coup franc direct, grandiose et très puissant, traverse le but adverse (60′, 2 :2), avant que l’attaquant ne trouve alors une contre-attaque (62′, 3 :2).

ligue 1

“Ce sont ces joueurs qui doivent garder Saint-Etienne”

IL Y A 4 HEURES

Le bijou de Boudaoui

Ainsi, en seulement dix petites minutes de jeu, l’OGCN avait remis les pendules à l’heure. Et comme si cela ne suffisait pas, Hicham Boudaoui, qui venait d’entrer en jeu, inscrivait le premier contact du ballon dans la lucarne adverse après une frappe du pied droit (80′, 4:2). Dans la même deuxième période, Mario Lemina a également eu l’occasion de tester Paul Bernardoni (56e). Un videur stéphanois qui a connu un début de période plus calme puisque seul Delort a tenté de créer le danger mais sans plus de certitude dans sa reprise (6e, 24e).

L’erreur d’un premier acte notamment, qui a été complètement ratée par Nice. Alors les Stéphanois, au pied du mur en cette fin de saison, en ont profité. Denis Bouanga a inscrit le premier but d’une frappe à la poitrine (11′, 1-0), avant que Zaydou Youssouf ne fasse le break pour les siens peu avant la pause (45’+5, 2-0). Bouanga s’est montré très entreprenant et s’est rapidement fait remarquer dans cette rencontre (3′) avant de poursuivre son effort après la pause juste avant que Bard ne réduise l’écart (50′). En toute fin de partie, les hommes de Pascal Dupraz ont manqué de réussite alors que le score leur était défavorable. Ni Mahdi Camara (68e) ni Adil Aouchiche (87e) n’ont trouvé la solution.

Les Niçois restent donc chez eux, puisqu’ils sont champions depuis trois mois et demi. Ils peuvent encore rêver de la Ligue des champions à deux journées de la fin. Pour Saint-Etienne, c’est un nouveau naufrage. L’ASSE a perdu ses deux derniers matches de Ligue 1 après avoir mené 2-0 (6-2 à Lorient, 4-2 à Nice), ce qui n’était jamais arrivé lors de ses 112 cas précédents. Une réplique est inévitablement attendue face à Reims (samedi, 21 heures).

ligue 1

La saison de Nice et Galtier est-elle vraiment ratée ?

HIER A 20H23

Coupe de France

« On pourrait mourir et finir en L2 » : Nantes, quelle histoire…

05/07/2022 à 22:51

Leave a Comment