L’Expression: Sport – Amrani sera-t-il retenu ?

Invaincu en 11 matches, le MC Oran n’est plus qu’à 3 points de rester en Ligue 1 après une saison très difficile.

Les supporters du Mouloudia d’Oran sont soulagés des résultats de leur équipe entraînée par Abdelkader Amrani. Aucun des Oranais n’ose ignorer les exploits de cet entraîneur qui a sauvé la Citadelle d’Hamraoua de la chute libre après un début de parcours boiteux marqué par une multitude d’épreuves. L’arrivée d’Amrani est d’autant plus salutaire que, tout en reconnaissant la faiblesse de l’équipe qui lui est confiée et la rude mission qui l’attend, il s’attèle à récupérer ce qui reste du mobilier. D’où la reconnaissance de ces Oranais, qui n’ont pas tardé à rendre à César ce qui appartient à César, et à saluer le travail colossal de ce carrosse discret, peu bavard mais appliqué. En effet, les supporters de l’équipe mettent de côté les délires et les déboires de cette saison et pensent déjà à la saison prochaine. Dans le tas, le pôle technique et à sa tête l’entraîneur Amrani est le sujet dominant des discussions. Tant qu’on reste en place pour former une équipe performante, faire le show et combler les désirs des supporters du club, qui ont joué les premiers rôles depuis sa création », on persiste partout, y compris dans l’entourage immédiat de Youcef Djebbari. La prémisse pour les supporters est que l’entraîneur Abdelkader Amrani reste à l’avant-garde de la direction technique de l’équipe compte tenu de l’énorme travail qu’il accomplit. alors que leurs bases étaient menacées. » En attendant, seul Youcef Djebbari détient le secret ou la réponse à cette question pressante des supporters. Ce dernier a opté pour Amrani. Le MC Oran est à trois points de la fin du cauchemar en assurant son séjour en le championnat de football de Ligue 1.Cette équipe est invaincue en 11 matchs.Le dernier exploit qu’ils ont accompli est aller t retour à vendredi. Les Hamraoua ont décroché un concurrent potentiel dans la course à la survie et les maintiennent dans la classe élite. C’est le NC Magra qui n’a pas réussi à s’imposer en jouant sur ses terres. Les Oranais, qui ont un match en moins à deux journées de la fin de saison, consolident leurs chances de se maintenir dans l’élite après un exercice très compliqué où ils ont joué avec feu. “Le mérite en revient à l’entraîneur Abdelkader Amrani”, répète-t-on, ce dernier prenant les commandes à la fin du match aller. Il a réussi à franchir tous les obstacles tout en déplorant, comme Aït Djoudi et Bouakaz, les limites de son équipe, notamment en attaque. En quatorze matches retour de Ligue 1, les protégés d’Amrani n’ont perdu qu’une fois, une défaite qu’ils auraient pu éviter à domicile face à O Médéa le 5 mars.

Leave a Comment