Létang répond fermement à Galtier, affirmant avoir des “nouvelles” comme preuve

Olivier Létang a répliqué à Christophe Galtier, qui l’a accusé de “ne pas se soucier de l’institution”, tout en affirmant qu’il avait mis en garde son président contre un départ de Lille en fin de saison. Le patron du LOSC affirme avoir des “messages écrits” qui témoignent du contraire.

Olivier Létang ne bouge pas. Suite aux sévères attaques de Christophe Galtier contre son ancien président du LOSC, Olivier Létang reste inébranlable et affirme avoir été informé du départ de son entraîneur deux jours seulement après le sacre de Lille en fin de saison dernière. “J’écrivais des messages”, plaide-t-il dans une interview pour La Voix du Nord, alors que l’actuel entraîneur de l’OGC Nice dit transmettre une tendance depuis longtemps.

“Je n’en ai aucun souvenir, mais j’en ai une très bonne mémoire”

“Je n’en ai aucun souvenir”, plaide le dirigeant lillois, évoquant les éventuels signaux de Christophe Galtier, qui affirme avoir été très clair sur ses intentions de sortie au lendemain de sa victoire sur Paris début avril 2021. “Mais j’ai un très bon souvenir, a poursuivi le président du club, je me souviens très bien du contexte : un match à Paris, à 17h, au retour de la trêve internationale (0-1, le 3 avril 2021), Galtier avait été très bon pour préparer le match.

Olivier Létang dit se souvenir très bien du contexte du match, marqué par un incident impliquant un joueur qui l’avait insulté la veille du match : « J’avais tout de suite pris la décision de l’expulser pour voir le club, l’entraîneur et protéger le groupe », se souvient-il. Il m’a appelé dimanche pour me demander de réintégrer le joueur, qui, après s’être excusé, n’est venu que mercredi. En revanche, aucun souvenir de cette discussion d’après-victoire face à Paris, début avril. 2021.

“J’ai été informé de sa décision de partir le mardi 25 mai”

“J’ai été informé de sa décision de partir le mardi 25 mai (deux jours après le titre) à 16h56, a-t-il répondu lorsqu’on lui a demandé quand il avait été officiellement prévenu. Nous nous étions vus en fin de matinée. et il m’a dit pour la première fois qu’il était plus disposé à y aller. Mais à la fin de la conversation, il n’était pas sûr. Il a rendu compte en interne de ses remarques à la sortie de la réunion.

Il se souvient aussi que lors de l’émission Rothen S’enflamme du 24 au soir, Galtier a rencontré Galtier en fin de journée. Aucune décision n’a encore été prise. Tout est possible. Je suis sous contrat à Lille. Ma décision n’est pas encore prise. Nous nous rencontrerons, parlerons et verrons.”

“Je suis le président du club donc je dois le protéger”

Après cette rencontre et cette envie de partir, Létang ne fait rien pour limoger son entraîneur, à qui il reste un an de contrat, ce que regrette Galtier dans ses propos, qui aurait aimé un geste après le titre de champion de France. “La situation a changé à partir de la mi-juin quand il a compris que je respecterais ce que je lui avais dit le 25 mai qu’il pouvait partir mais pas libre et qu’on avait demandé à l’OGC Nice de prendre une position claire, souligne Olivier Letang. Il était l’entraîneur du LOSC, sous contrat, et je voulais qu’il continue l’aventure avec nous. Je suis le président du club, donc je dois le protéger.

Une institution dont le patron lillois n’aurait “rien à foutre”, si l’on s’en tient aux propos de Christophe Galtier. “Il ne pense qu’à son visage”, a ajouté l’entraîneur niçois. “En tant que président, je dois prendre des décisions dans l’intérêt du club”, explique Létang, qui ne veut pas aggraver la situation. Je sais que certains d’entre eux ne sont peut-être pas populaires, mais je dois les prendre pour me protéger.”

Leave a Comment