Les parents soupçonnés d’avoir inventé des maladies pour leur enfant reçoivent des maillots gratuits

Comme l’a révélé le responsable de la communication de Bourg-Péronnas, plusieurs clubs de Ligue 2 et de National 1 soupçonnent qu’une famille profite de la maladie de leur enfant pour obtenir des maillots gratuits. Ils seraient une dizaine au total à avoir reçu la même demande.

Tout commence par un tweet du responsable de la communication du club de Bourg Péronas. Ce mercredi, sur son compte Twitter personnel, il publie la vidéo du petit Lucas, malade et qui a reçu un maillot de son club préféré. Selon ses parents, Lucas est atteint de leucémie et a quitté Bourg-en-Bresse il y a six mois. Seul un autre responsable de la communication, von Quevilly-Rouen, a réagi. Ce dernier se rend compte qu’il a reçu la même demande du même enfant, précisant qu’il est… de Rouen. Même constat du côté du club de Chambly dans l’Oise et de l’AJ Auxerre.

A chaque fois un nom de famille différent… et une maladie différente

« Il n’y a pas que Quevilly. Auxerre m’a appelé, raconte RMC Sport Thomas Félix, chargé de communication à Bourg-Péronnas. J’ai eu des messages de Créteil, de Boulogne en National, de Saint-Priest en National 2, d’Alexy Bosetti j’ai lancé cet appel sur les réseaux pour endiguer ce phénomène de fraude qui non seulement touche ces parents mais est allé très loin.

Total : Une dizaine de clubs de Ligue 2 et National 1 ont été contactés par cette famille. Comme plusieurs community managers de Ligue 2 l’ont confirmé à RMC Sport, à chaque fois les parents ont utilisé des patronymes différents et déclaré une maladie différente pour leur enfant. Impossible pour le moment de savoir si le petit enfant est vraiment malade ou non, mais l’affaire a enflammé les réseaux sociaux et choqué les internautes.

“L’attitude des parents est choquante. Tout le monde a soutenu l’enfant, qui est clairement manipulé (…) L’enfant est clairement exploité.”

« J’ai lancé cet appel sur les réseaux pour endiguer ce phénomène de tricherie, a souligné sur RMC Sport Thomas Félix, responsable de la communication de Bourg-Péronnas, qui a lancé l’alerte sur Twitter. L’attitude des parents est choquante. Tout le monde a soutenu l’enfant, qui est clairement manipulé (…) L’enfant est clairement instrumentalisé”, estime l’employé FBBP 01, qui dit que le petit garçon est obligé d'”inventer des histoires pour gratter quelques chemises”.

Le responsable de la communication de Bourg-Péronnas assure que, comme certains autres clubs, il a demandé la reprise du maillot et s’est également réservé le droit d’engager des poursuites si les parents ne coopéraient pas. . L’AJ Auxerre a lancé le processus pour reprendre le maillot mercredi. Le club n’est pas encore revenu. Aucune plainte ou autre procédure contre la famille n’est actuellement à l’étude.

Leave a Comment