Les joueurs du Stade de Reims qui ont braqué Delaune contre le PSG expriment leur colère

L’entraîneure de l’équipe féminine, Amandine Miquel, ne s’attendait pas à ce que toutes ses joueuses arrivent ce vendredi dans la salle de conférence de presse du Centre de vie Raymond Kopa de Bétheny, où elle s’était exprimée sur la rencontre à Dijon ce samedi. lors de l’avant-dernière journée du Championnat de Division 1. Visages fermés, les joueuses se sont rassemblées autour de leur capitaine, Rachel Corboz, qui a pris la parole en lisant ce communiqué : “Aujourd’hui, nous voulions venir en équipe. Ensemble, nous avons décidé de ne pas assister aux conférences de presse pour le reste de la saison car nous avons décidé de jouer notre dernier match de championnat contre le Paris Saint-Germain sur notre terrain artificiel.” [NDLR : au centre de vie Raymond-Kopa]. On avait le choix de jouer sur notre plastique ou chez Delaune. L’équipe a voté et nous avons choisi Delaune pour plusieurs raisons : une récompense pour notre bonne saison, pour le plaisir, pour le public, nos familles, nos amis et surtout pour l’image de Division 1 Féminine. Les arrivées de grosses équipes comme le Paris Saint-Germain sont aussi l’occasion de faire avancer notre club et notre équipe. Nous estimons que notre voix et notre opinion n’ont pas été respectées et c’est pourquoi nous avons voulu venir ici en groupe pour vous expliquer notre décision de ne pas assister aux conférences de presse.

Pas le temps de refaire les lignes sur la pelouse

Le match en question est celui de la 22e et dernière journée de Division 1 contre le Paris Saint-Germain, prévu le mercredi 1er juin à 20h45 et finalement programmé sur le terrain synthétique où les féminines jouent habituellement leurs matchs dans le Raymond Life désabonnement mi- Kopa. Si les joueurs regrettent un mot entrecoupé, ils regardent surtout les matchs qui se joueront au Stade Delaune du jeudi 26 mai au dimanche 29 mai. Rendez-vous pour les 100 ans de la Marne entre les finales de la coupe départementale et les matchs des jeunes sur la pelouse du stade de Reims. Ils ont pensé qu’ils pourraient jouer leur match à Delaune trois jours plus tard. Mais le club et les techniciens en charge de la pelouse doivent engager une course contre la montre : comme chaque année, la pelouse doit être scalpée puis réensemencée pendant la trêve estivale entre deux saisons de Ligue 1. Ces travaux sont réalisés par l’entreprise ID Vert Ceux qui gèrent les pelouses à Delaune et au Centre de vie Raymond Kopa prendront du temps et commenceront ce lundi 30. Il faut un minimum de 7 semaines pour que la pelouse retrouve sa vigueur et sa qualité, un peu plus serait souhaitable. Et avec le Stade de Reims qui accueillera Brighton en match de préparation le samedi 23 juillet et Villarreal le 30 juillet (dates non encore officialisées par le club), le temps presse. “Ce n’est pas la vraie raison” nous vous l’expliquons sur la page du Stade de Reims. « Compte tenu du tracé des lignes nécessaires aux jeux organisés dans le cadre des 100 ans du District de la Marne, il n’a pas été possible de préparer le terrain pour mercredi. De plus, nous avons déjà montré par le passé que nous voulions organiser ces prestigieux matchs de football féminin à Delaune, mais cela n’a pas été possible”. C’est bien l’autre raison qui ne permet pas de disputer ce match de Division 1 féminine. De nombreuses fouilles ont été effectuées et le gazon souffrira et se détériorera encore ce week-end avec plus de 400 jeunes et des dizaines de matchs. Difficile d’imaginer jouer à un haut niveau trois jours plus tard. Cette raison n’est pas fausse, mais la nécessité de “scalper” très rapidement le gazon de Delaune pour la saison prochaine est également une priorité. Aussi, ce match contre le Paris Saint-Germain devait initialement se jouer le samedi 4 juin, mais la Fédération française de football a décidé il y a quelques semaines d’avancer toute la journée au mercredi 1er juin. En tout cas, il aurait été peu probable qu’il se joue encore à Delaune le 4 juin, hormis ce problème de traçage et le passage des matchs de la Marne.

Un manque de communication ?

Les joueurs du Stade de Reims ont donc exprimé ce vendredi un vrai malaise, comme un sentiment de manque de reconnaissance, pour démontrer une nouvelle fois le fossé qui sépare le football masculin et féminin en France, à peine 3 ans après la Coupe du monde organisée en France. Cette histoire de vote interne pour jouer Delaune a semblé l’irriter, ce qui ressemble aussi à un manque de communication entre le club et ses joueuses sur le sujet, tant il est difficile d’accuser le Stade de Reims de mépriser son équipe féminine : un bâtiment réservé exclusivement pour la section féminine, sera inaugurée dans les prochaines semaines. Mais la saison de Ligue 1 à venir et la nécessité de bien préparer le terrain de Delaune pour la fin juillet ont également pesé sur la balance.

Leave a Comment